Contractions : comment savoir si c'est le moment ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/08/2016 - 11h42
-A +A

Les femmes enceintes font généralement l'expérience des contractions non douloureuses au cours des derniers mois de grossesse. En revanche, les contractions s'intensifient et deviennent douloureuses à l'approche du jour J de l'accouchement. Comment être sûre de les reconnaître et savoir quand se rendre à la maternité ?

PUB

Les contractions normales de la grossesse

En fin de grossesse, de nombreuses femmes ressentent des contractions. Elles ne sont pas douloureuses, de faible ampleur et peu fréquentes (pas plus d'une dizaine par jour). Dans le cas inverse, il faut consulter son médecin.
Plusieurs jours avant le moment de l'accouchement, des contractions se manifestent pour préparer le col. Progressivement, elles deviennent plus fréquentes, plus fortes et plus douloureuses.

Comment savoir si c'est le moment de se rendre à la maternité ?

  • Les contractions s'intensifient au lieu de se calmer.
  • Attention, chaque nouvelle contraction n'est pas forcément plus douloureuse que la précédente, mais globalement, la douleur progresse avec le travail.
  • Elles durent généralement entre 30 et 70 secondes.
  • Même si la durée de chaque contraction ne change pas, leur fréquence tend à augmenter.
  • Les contractions deviennent plus régulières.
  • Les douleurs évoquent parfois un trouble du transit lié à l'apparition de diarrhées.
  • On remarque un durcissement du ventre en totalité.
  • Les premières contractions du travail précédant l'accouchement peuvent ressembler aux douleurs ressenties lors des règles.
  • Le bouchon muqueux est expulsé. Il se présente comme des pertes vaginales, glaireuses plus ou moins teintées de sang.

Il est conseillé de chronométrer les contractions en mesurant le temps écoulé entre le début d'une contraction et le début de la suivante. Cette information est demandée par la sage-femme pour évaluer le travail. On recommande en règle générale de se rendre à la maternité lorsque la fréquence atteint celle d'une contraction toutes les 5, 8 ou 10 minutes.

A savoir : lorsque le travail est bien installé, les contractions ne sont plus espacées que de 2 à 3 minutes, elles sont extrêmement fortes et durent de 60 à 90 secondes. Elles sont encore plus intenses chez les multipares.

Dans de rares cas, il est possible de peu ressentir les signes annonciateurs du travail ou de très bien supporter les contractions. On ressent alors soudainement un besoin urgent de pousser comme si on avait une très forte envie d'aller aux toilettes. Il y a alors urgence, il faut immédiatement appeler le 100. En attendant leur arrivée, il est important de se concentrer sur sa respiration et de haleter pour surtout éviter de pousser. Encore une fois, c'est rare !

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/01/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/08/2016 - 11h42

"Le guide de l'accouchement", Editions Larousse.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Sortie de maternité: de plus en plus précoce Publié le 27/04/2012 - 10h38

Pour de multiples raisons, la sortie de maternité est aujourd'hui de plus en plus précoce . Ainsi, la mise en place d'un suivi à domicile de la mère et de l'enfant pourrait être bénéfique afin d'éviter l'apparition de certaines complications médicale...

Plus d'articles