Contourner les inconvénients des autobronzants

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/05/2017 - 11h44
-A +A

Certes, les textures, les présentations et les formulations des autobronzants ont heureusement évolué ces dernières années. Il n'empêche : bien savoir manier ce produit "miracle" exige d'en connaître les astuces pour éviter quelques désagréments.

PUB

L'erreur numéro 1 en matière d'autobronzant...

C'est l'application excessive de produit, qui rend la mine orange ou beaucoup trop brune. Dans ce cas, il existe plusieurs solutions.
La plus simple consiste à attendre que l'effet de l'autobronzant s'estompe naturellement, ce qui prend environ une semaine. Certes réalisable lorsque le dérapage se situe au niveau d'une zone facile à recouvrir par des vêtements, cette option est moins évidente s'il est survenu au niveau du visage. Dans ce cas, vous pouvez aussi exfolier la peau à l'aide d'un gommage doux. Si vous vous rendez compte de l'erreur rapidement, passer à plusieurs reprises du lait démaquillant sur le visage, supprimera une partie du produit déposé en excès. Au niveau du corps, la procédure est la même, à savoir le gommage corporel ou, en cas de rupture de stock : le jus de citron, qui éclaircit et exfolie un peu (à rincer abondamment ensuite).

Autre souci parfois évoqué : les autobronzants favoriseraient les poussées d'acné. Ceci n'est vrai que lorsque les produits sont riches et contiennent de l'huile (ce qui est de moins en moins le cas). Pour éviter d'être confrontée au problème, surtout si vous êtes dotée au départ d'une peau grasse, choisissez exclusivement des formules sur lesquelles il est indiqué "non-comédogène".

Moins bronzée qu'avant ?

Enfin, au rayon des inconvénients, signalons encore que vous aurez peut-être un jour l'impression que votre autobronzant fonctionne moins bien qu'avant. Ceci peut être dû au fait que vous vous êtes habituée à avoir la mine hâlée mais d'autres facteurs peuvent aussi entrer en ligne de compte.

  • Tout d'abord, un tube entamé doit être terminé au plus vite, le temps altérant sa qualité (au bout de plusieurs mois vous risquez de ne plus obtenir le même résultat).
  • Ensuite, les femmes qui ont l'habitude d'utiliser souvent et simultanément des cosmétiques à base d'acides de fruits peuvent voir l'efficacité de leur autobronzant altérée, tout simplement parce que ces produits favorisent une exfoliation imperceptible mais continue de la peau.
  • D'autres produits, comme les écrans solaires, certains baumes ou encore des fonds de teint très épais peuvent créer une barrière physique qui empêche l'autobronzant de pénétrer et d'agir, raison pour laquelle il est nécessaire d'appliquer un autobronzant sur une peau bien sèche et démaquillée et de préférence juste après un gommage.
Initialement publié par Muriel Luypaert, journaliste beauté le 01/05/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/05/2017 - 11h44
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Un bronzage longue durée Publié le 23/08/2017 - 11h10

Un beau bronzage longtemps après les vacances ? Le défi peut être relevé, avec des bons gestes et des bons produits. Prête ? En route pour un automne bronzé !

Crèmes autobronzantes, pour ou contre ? Mis à jour le 15/06/2004 - 00h00

Les crèmes autobronzantes qui inondent le marché sont tentantes lorsque l'on aime arriver sur son lieu de vacances déjà bronzé ou encore avoir le teint hâlé toute l'année. Mais sont-elles efficaces et surtout font-elles encourir des risques pour la s...

Bronzée juste après l'hiver? C'est facile! Mis à jour le 18/03/2008 - 00h00

Et même sans passer par la case UV, médicalement déconseillée. Pour éviter l'effet teint de lavabo en cette période où les jupes raccourcissent déjà, mais où le soleil n'a pas encore eu le temps de faire son Œuvre, vos meilleurs amis sont les autobro...

Plus d'articles