Comment trouver « le » bon psy ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/05/2016 - 12h09
-A +A

La psychothérapie peut réellement changer une vie. Mais c’est un processus un peu compliqué et qui demande beaucoup d’investissement de la part du patient. La première étape bien sûr est de choisir son ou sa psychologue. Comment s’y prendre ?

PUB

Avant toute chose, vous pouvez vous assurer que votre psychologue est diplômé en passant par la commission des psychologues (https://www.compsy.be/fr/). Il suffit d’entrer le nom de famille de votre thérapeute pour vérifier s’il est agréé et donc autorisé à utiliser le titre de psychologue. Être agréé signifie aussi que votre psychologue s’est engagé à respecter le code de déontologie… et que vous pouvez vous retourner contre lui ou elle en cas de problème. Vous pouvez consulter ce code de déontologie ici : https://www.compsy.be/fr/deontologie.

 

Avant la première séance

Avant de débuter une psychothérapie, idéalement, il faudrait se faire une petite culture générale sur les différents courants de la psychologie, c’est-à-dire les manières dont un thérapeute peut prendre en charge un patient. Il y a un monde entre la psychanalyse et les thérapies cognitives comportementales, par exemple. Vous n’avez pas forcément besoin d’y passer des heures, mais une petite recherche Google sur ce qu’est la psychologie ne peut que vous aider.

Il est aussi important de se poser la question du suivi que l’on souhaite. Le changement que l’on souhaite est-il pour soi-même ? Si l’on souhaite changer dans son couple, ou en tant que famille, il est possible de chercher un suivi commun plutôt que séparé.

Enfin, il y a des questions purement pratiques : où se trouve le cabinet de ce / cette psy ? Les allers-retours sont-ils tenables sur le long terme ? Combien coûtent les séances ? Ces questions sont à se poser dans la perspective d’une thérapie complète, qui peut durer quelques semaines mais aussi quelques mois, voire des années.

 

Pendant les premières séances

Une fois que vous avez trouvé un cabinet qui vous semble prometteur, il est temps de passer à la vraie rencontre.

Une première séance chez un psy, c’est toujours un peu gênant. Il faut dire à cette personne, une complète inconnue (ou un complet inconnu) des choses très personnelles, parfois que l’on n’a jamais confiées à personne. Mais il faut oser poser des questions, explique Marie-Caroline De Mûelenaere, psychologue et membre de la commission des psychologues. « La première séance permet de déterminer un cadre de travail pour le patient et le psychologue : quelles seront les techniques pratiquées ? Combien de séances vivra-t-on par semaine ou par mois ? Sera-t-il possible de rester en contact entre deux rendez-vous ? Tout ceci sera déterminé par le psychologue, mais le patient peut décider s’il est en accord avec les conditions proposées. »

Au-delà de cela, la première séance est aussi une rencontre humaine. Le patient pourra y déterminer s’il se sent bien avec le ou la psychologue. Il n’est pas exactement question de sympathie ou d’entente, mais bien de la possibilité de construire une relation pleine de confiance.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/05/2016 - 12h09 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/05/2016 - 12h09

Marie-Caroline De Mûelenaere, psychologue et membre de la commission des psychologue.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Les Psy sur le divan Mis à jour le 02/03/2002 - 00h00

La consultation chez le psy devra d'abord recevoir l'autorisation du médecin. Cette mesure de M. Aelvoet risque bien de réduire encore un peu plus le contenu des caisses de l'INAMI…

Des psychologues face au cancer Publié le 29/11/2016 - 11h25

Face à la maladie et au cancer en particulier, les apports d'un psychologue peuvent être nombreux. Pour former les professionnels à une approche spécifique des patients en oncologie , un certificat universitaire en psycho-oncologie existe.

Motivation : quand les autres nous font bouger Publié le 07/11/2016 - 10h25

Trouver la motivation pour effectuer régulièrement une activité physique , c’est l’une des meilleures choses que l’on puisse faire pour sa santé. Votre entourage peut vous aider, mais pas forcément comme vous le pensez !

EMDR: une thérapie pour les enfants aussi Mis à jour le 29/07/2008 - 00h00

l'EMDR est une psychothérapie qui permet de surmonter un événement traumatisant qui entraîne des séquelles dans la vie de tous les jours. Nous avons rencontré Dorinda Bernardo, qui est psychologue psychothérapeute auprès des enfants depuis plus d'une...

Plus d'articles