Comment savoir si l'on a des kystes ovariens ?

Mise à jour par Emily Nazionale, journaliste santé le 09/02/2016 - 16h07
-A +A

PUB

Quels sont les symptômes des kystes ovariens ?

Les kystes ovariens ne provoquent généralement aucun symptôme.
On les découvre souvent par hasard lors d’un examen vaginal ou d’une échographie. Mais ils peuvent parfois être à l’origine de plaintes, par exemple s’ils se déchirent, quand ils sont volumineux ou en cas de torsion du kyste (qui tourne sur son axe).

Les symptômes suivants peuvent alors se manifester :

  • ventre gonflé,
  • mal au ventre diffus de longue durée jusqu’à une forte douleur soudaine dans le (bas)ventre,
  • douleur sur le côté,
  • perturbation des menstruations,
  • douleur pendant l’acte sexuel,
  • nausées,
  • vertiges.

« Si vous avez des plaintes de ce type, consultez votre médecin généraliste ou votre gynécologue », recommande le Pr Vergote.

Comment le médecin pose-t-il le diagnostic ?

« Si le gynécologue suspecte d’après l’examen vaginal la présence d’un kyste ovarien, il va demander une échographie », précise le Pr Vergote. Cet examen permet de voir la taille, la forme, la localisation et la masse (liquide et/ou solide) du kyste. Sur base de ces éléments, le médecin détermine la suite du traitement : attendre ou enlever le kyste.

S’il apparaît à l’échographie que le kyste ovarien ne se compose pas seulement de liquide, le médecin va aussi demander une analyse de sang afin de mesurer le taux de CA 125. Dans certains cas, un taux élevé de CA 125 dans le sang peut indiquer la présence d’un cancer de l’ovaire.

Initialement publié par Emily Nazionale, journaliste santé le 24/02/2014 - 09h30 et mis à jour par Emily Nazionale, journaliste santé le 09/02/2016 - 16h07

Interview du Pr Ignace Vergote, chef de service Gynécologie-Obstétrique à l’UZ Leuven.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB