Comment protéger les femmes du sida lors de leurs rapports sexuels?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 05/12/2011 - 14h26
-A +A

Les femmes sont à haut risque de contamination par le virus du sida. Bien plus que les hommes. Pourquoi? C'est que la surface de la muqueuse vaginale est beaucoup plus importante que celle de la muqueuse du gland. Or ce sont les deux zones par lesquelles le virus du sida peut pénétrer dans l'organisme. Et puis, le virus du sida est plus concentré dans le sperme que dans les sécrétions vaginales. Une femme qui a une relation sexuelle avec un homme séropositif a donc deux à quatre fois plus de risque d'être contaminée qu'un homme qui a un rapport sexuel avec une femme séropositive.

PUB

Contre le sida: préservatif ou fidélité absolue

La solution semble simple: il faut utiliser systématiquement des préservatifs. Oui, mais cela n'est pas efficace contre toutes les contaminations. En effet, la plupart des couples a tendance, lorsque la relation dure, à effectuer un test de dépistage du sida, et, s'il est négatif, à cesser d'utiliser un préservatif. C'est d'ailleurs la pratique conseillée. Le problème, c'est que cette facon d'agir n'est sûre que si la fidélité est totale entre les deux partenaires, ou encore si, lors d'une relation en dehors du couple, un préservatif est utilisé. Et ce n'est pas toujours le cas.

De ce fait, un certain nombre de femmes sont contaminées par leur conjoint sans avoir eu le sentiment de prendre le moindre risque.

Ce problème se pose partout dans le monde et encore plus en Afrique, où de nombreuses femmes sont contaminées alors qu'elles sont mariées et n'ont jamais eu qu'un seul partenaire dans leur vie: leur conjoint.

Rappelons que dans le cadre d'un couple stable où l'un des partenaires est contaminé, la meilleure protection est le traitement de la personne infectée. Le risque de transmission est en effet plus faible quand la présence du virus est diminuée par les médicaments.

 

Un gel virucide destructeur du virus du sida

Pour lutter contre ces situations souvent dramatiques, des recherches sont en cours. Leur but est de trouver un gel virucide qui détruise le virus du sida dans le vagin. Ainsi, les femmes en couple stable qui n'utilisent plus de préservatif pourront utiliser un tel gel pour se prémunir contre une contamination, et cela même sans l'avis de leur partenaire.

Malheureusement, pour l'instant ce produit n'a pas encore été trouvé.

Initialement publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 19/12/2006 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 05/12/2011 - 14h26
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Des gels vaginaux contre le SIDA? Mis à jour le 10/04/2009 - 00h00

La recherche contre le SIDA fait feu de tous bois. Et si le vaccin semble encore loin, une autre piste prometteuse s'ouvre depuis quelques années: celle de gels vaginaux destinés à diminuer le risque de transmission du risque. Une option qui comporte...

Sida, découverte d'un réservoir caché du virus Mis à jour le 25/06/2002 - 00h00

Le virus du Sida est décidément retors. Alors que les multithérapies avaient donné de grands espoirs en diminuant la quantité de virus chez les malades au point de les rendre indétectables, le virus s'est montré capable de réapparaître.

Séropositif ou malade du sida ? Publié le 24/06/2013 - 16h12

Une personne séropositive est porteuse du virus du sida, mais n'a pas développé la maladie. En revanche, une personne atteinte du sida a dépassé ce stade, présente des symptômes et a développé la maladie. Dans les deux cas, un traitement est possible...

Sida, le pire arrive Mis à jour le 16/07/2002 - 00h00

Le rapport bisannuel de l' ONUSIDA vient d'être rendu public. Les chiffres sont effrayants. Loin d'être derrière nous, l'épidémie continue à se propager dans presque toutes les parties du monde. D'ici 2020, le sida fera 68 millions de morts...

Plus d'articles