Comment donner un coup de jeune à sa lèvre supérieure ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/10/2016 - 14h15
-A +A

Les lèvres se modifient avec le temps. La lèvre supérieure s'affine, se ride, perd en couleur et en relief au fur et à mesure du vieillissement.

Quelles solutions sont envisageables et à quel moment ? Explications du Dr Catherine De Goursac*, médecin esthétique.

PUB

Comment vieillissent nos lèvres ?

Dr Catherine De Goursac: Les premiers signes du vieillissement se repèrent aux commissures qui s'affinent et aux commissures supérieures qui commencent à rentrer un peu dans la bouche. Au final, les lèvres sont plus étroites, avec deux fines rides qui les prolongent de chaque côté.
Par la suite, le relief entre la lèvre rouge (partie rouge de la lèvre) et la lèvre blanche (peau blanche du dessus) tend à s'effacer et à s'aplanir. Ce relief peut être redessiné, c'est ce que l'on appelle le reourlage. Si de petites irrégularités de couleur entre le blanc et le rouge apparaissent, ce qui est souvent le cas passé la cinquantaine, le réourlage (augmentation très légère du relief) peut être complété par un maquillage permanent (qui permettra de rehausser le ton de la lèvre entière tout en dessinant bien son contour).
A noter que la lèvre rouge s'affine aussi avec le temps et rentre à l'intérieur.

Dès 30/40 ans, de petites rides qui filent vers le haut commencent à apparaître. Au début du vieillissement, elles sont visibles lorsque l'on prononce des lettres comme le O. Autrement dit, elles ne sont visibles que lors du mouvement et non au repos. Il existe bien sûr différents types de vieillissement dans les rides, ce qui fait que certaines personnes auront de mulitiples petites rides comme des frisures, tandis que d'autres auront très peu de rides mais très marquées.

Avec le temps, la distance entre le nez et la base du nez a aussi tendance à s'allonger. Cet effet est dû à un petit recul de l'os malaire supérieur (l'os et le muscle ayant tendance à fondre). Les chirurgiens peuvent exciser un peu de peau à la base du nez (la cicatrice se trouvera alors dans les narines et est quasi invisible) afin de diminuer la hauteur de la lèvre blanche.

Enfin, le vieillissement aplatit progressivement les crêtes filtrales et l'arc de cupidon. Il s'agit de la petite cupule concave située au milieu de la lèvre, qui se prolonge vers le nez par deux petites collines, les crêtes filtrales. Celles-ci donnent une structure, une certaine énergie à la lèvre supérieure chez les jeunes. En revanche, chez les personnes âgées, l'arc de cupidon est complètement plat et les crêtes filtrales disparaissent.

Quelles sont les solutions pour rajeunir la lèvre supérieure ?

Dr Catherine De Goursac : Il est important de redessiner et d'ouvrir les commissures des lèvres assez tôt pour contrecarrer la chute de la joue qui se fait avec le temps et qui finit par donner une bouche triste. En injectant assez profondément de l'acide hyaluronique, on renforce les tissus de soutien, l'architecture sous-jacente.
Vers 40-50 ans, on peut injecter un fin film d'acide hyaluronique afin de renforcer le matelas de tissus sous la lèvre et d'empêcher que les rides de la lèvre blanche supérieure ne se marquent.
A partir de 55 ans, voire plus jeune, on commence à dessiner une à une chaque ride avec de l'acide hyaluronique.
Entre 50 et 60 ans, on peut procéder à un petit reourlage. Depuis les excès des dernières années, nous sommes extrêmement prudents. Nous préférons maintenant ne toucher qu'à la lèvre blanche, c'est-à-dire que l'on s'attaque davantage aux rides et très peu au volume, avec un très joli résultat.
Plus tardivement encore, l'acide hyaluronique permet de reformer les crêtes et l'arc de cupidon.
A partir de 60 ans, on peut envisager d'augmenter un peu le volume des lèvres supérieures, lorsque celles-ci se sont fortement affinées avec l'âge. On tendra à redonner le même volume que la personne avait à 40 ans, mais surtout pas au delà.
Le maquillage permanent peut palier au palissement des lèvres lié à l'âge. On couvre toute la lèvre avec un petit dégradé. On peut reproduire toutes les teintes, mais on choisit généralement la teinte de la personne que l'on rehausse légèrement.

Enfin, la radiofréquence ou le peeling ou encore le laser sont parfois utiles sur la lèvre supérieure car ces techniques améliorent la qualité de la peau, laquelle s'assouplit et se rétracte.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 10/05/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/10/2016 - 14h15

* Le Dr Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis plus de vingt ans. Elle est membre de la Société française de médecine esthétique, membre du conseil d'administration de l'Association française des médecins esthéticiens (AFME) et secrétaire de l'Association française d'anti-aging

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Lèvres gercées : comment prévenir et guérir ? Publié le 10/10/2014 - 19h41

Lèvres sèches, irritées, craquelées ? Rien d’étonnant ! Nos lèvres sont continuellement exposées au soleil, au vent, au froid, à l’air sec. Et comme elles sont dénuées de glandes sébacées et de pigments de mélanine, nos lèvres peinent à se défendre....

Comment maquiller des lèvres gercées ? Publié le 20/10/2016 - 14h10

En hiver, avec le froid et l'humidité ambiante, nos lèvres dégustent. Elles se fragilisent et parfois se fendillent : c'est la gerçure . Faut-il pour autant renoncer à les maquiller ? Pas forcément… A condition de savoir s'y prendre.

Plus d'articles