Comment devenir végétarien ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/06/2016 - 11h40
-A +A

PUB

Quelques pièges de la nourriture végé… à éviter !

Le végétarisme va généralement de pair avec un souci du bien-être et de la santé, mais ce n'est pas pour autant qu’une alimentation sans viande est forcément bonne pour la santé. Restez vigilant et évitez ces pièges :

  • Abuser des conserves

Les légumineuses – pois chiches, lentilles, haricots secs… – demandent un peu d'organisation : il faut les faire cuire longtemps, et parfois les faire tremper une nuit avant cuisson. Il est donc tentant de se contenter des conserves, qui seront prêtes en quelques secondes ! Mais attention, elles sont riches en sel et les boîtes métalliques contiennent des phtalates. Préférez les conserves bio, en bocaux, et rincez-les bien avant utilisation. Avec un peu d'organisation, vous pouvez préparer vous-même vos légumineuses : les lentilles cuisent sans trempage en 20 minutes environ (encore moins pour les lentilles roses). Et les autres légumineuses peuvent être cuites en grande quantité puis congelées pour les utiliser quand vous en avez besoin.

  • Compenser avec un excès d’œufs et de fromage

Les restrictions pour éviter l'excès de cholestérol restent en place ! Donc deux à trois portions de produits laitiers par jour, dont une de fromage seulement. Et 5 à 6 œufs par semaine. Attention aux préparations à base d'œufs (quiches, gâteaux), il faut les intégrer au calcul.

  • Manger des substituts de viande à chaque repas

Ils sont certes pratiques, mais il faut être vigilant. Certains produits – nuggets, cordons bleus – sont très riches en graisses : une fois par semaine, pas plus ! Regardez bien les étiquettes et privilégiez les produits riches en protéines et pauvres en gras.

  • Miser sur les féculents très raffinés

Après les légumineuses, les céréales complètes sont les meilleures amies des végétariens. Elles sont en effet plus riches en fer et en protéines que les farines, pains et riz blancs qui restent la norme. Préférez les céréales complètes pour au moins deux repas sur les trois de la journée.

  • Forcer sur les fibres

« Les Belges mangent généralement 13 à 14 g de fibres par jour, alors que la recommandation est de 30 g au minimum. Une alimentation végétarienne va en apporter jusqu’à 40 g. C’est une bonne chose, mais augmenter d’un coup fortement sa dose de fibres n’est pas très bon pour le transit », met en garde Yulia Stepanenkova. « Il faut donc augmenter graduellement, en ajoutant d’abord quelques cuillères à soupe de légumineuses à une salade par exemple, puis de plus en plus. »

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/06/2016 - 11h39 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/06/2016 - 11h40
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB