Comment défroisser son décolleté?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/03/2013 - 17h19
-A +A

PUB

Quelle est la solution proposée en médecine esthétique?

La technique actuellement utilisée car la plus efficace est l’association de la carboxythérapie pour booster le derme via une hyperoxygénation des tissus, et des LED pour réparer les dégâts cellulaires.

 

La carboxythérapie

La carboxythérapie repose sur l’administration de dioxyde de carbone entraînant un épaississement du derme et une réorganisation des faisceaux de collagène tout en respectant les structures nerveuses, conjonctives et vasculaires.

On améliore ainsi l’élasticité de la peau et le relâchement cutané du décolleté.

Cette hyperoxygénation des tissus s’accompagne également d’une libération de facteurs de croissance qui stimulent la régénération du derme, diminuant ainsi les rides et le plissement de la peau. On a pu démontrer que le taux de collagène est en augmentation après des séances de carboxythérapie.

 

Les LED

La lumière exerce des effets sur le fonctionnement des cellules avec notamment un effet réparateur qui contre l’action délétère des UV sur la peau.

On obtient une amélioration de la tonicité de la peau, un épaississement cutané, une réduction de la profondeur des rides et une stimulation de la synthèse de collagène.

Les longueurs d’ondes utilisées se situent dans le rouge et l’infra rouge, lesquelles peuvent aussi améliorer les troubles de pigmentation de la peau.

Les contre-indications: infection cutanée sur le décolleté, antécédents de phlébite, d’épilepsie, traitement par anticoagulant.

En pratique, l’association carboxythérapie et LED potentialise l’efficacité de chacune de ces deux techniques avec à la clé une nette diminution du plissement, une stimulation de la vascularisation avec régénération du derme endommagé et une uniformisation de la couleur de la peau avec atténuation des taches rouges et brunes.

Les premiers résultats sont constatés après la 3e séance et l’optimum est observable 3 mois après la fin du traitement.

Le protocole proposé est le suivant: des séances d’une heure (30 minutes de carboxythérapie et 30 minutes de LED) à raison d’une séance par semaine pendant 5 semaines.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/03/2013 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/03/2013 - 17h19

Interview du Dr Catherine de Goursac. Le Dr Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis plus de vingt ans. Elle est membre de la Société française de médecine esthétique, membre du conseil d'administration de l'Association française des médecins esthéticiens (AFME) (www.afme.org) et secrétaire de l'Association française d'anti-aging.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
xenase

bonsoir
j'aimerai avoir les tarifs si vous les avez merci

PUB