Colite, rectocolite : quand le côlon s'enflamme...

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/06/2017 - 11h32
-A +A

Troubles digestifs, colite, rectocolite, les problèmes de côlon sont fréquents et mal connus.

Quelle est la différence entre ces différents troubles digestifs qui touchent les intestins ?

PUB

Une colite, une rectocolite, c'est quoi ?

La colite est une inflammation ou une infection du côlon.

Cette partie du tube digestif se trouve irritée ou infectée, et c'est prouvé par une endoscopie (coloscopie) et par une biopsie, prélèvement de muqueuse analysant les tissus. Un trouble digestif fonctionnel, à type de ballonnements, gaz, où le côlon n'est pas le siège d'une inflammation, ce n'est pas vraiment une colite, même s'il est parfois qualifié du nom de colite spasmodique. C'est un syndrome du côlon irritable.

Une rectocolite est une inflammation ou infection associant colite et rectite, la rectite étant une inflammation ou infection du rectum, partie terminale du côlon.

 

Colite, rectocolite, quels sont les signes précis ?

Une inflammation du côlon entraîne toujours deux signes :

  • Des douleurs abdominales.
  • Une diarrhée. 

D'autres signes sont présents ou non, selon l'origine de la colite :

  • Du sang dans les selles.
     
  • Un besoin continuel d'aller à la selle (tenesme).
     
  • Des gaz.
     
  • Fièvre, frissons, liés à l'inflammation et/ou à l'infection.
     
  • Déshydratation lorsque la diarrhée est importante (avec soif, étourdissements, sensation de faiblesse, diminution de la quantité d'urine émise, sécheresse de la bouche, des yeux et de la peau). 

Quelles maladies entraînent des colites et rectocolites ?

La colite chronique peut être la traduction d'une maladie inflammatoire de l'intestin, telles que la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

Il peut aussi s'agir d'infections digestives comme :

  • une amibiase,
     
  • une colite à cytomégalovirus,
     
  • une colite à salmonelles ou shigelles,
     
  • etc.

À côté des causes les plus fréquentes de colites et rectocolites, d'autres problèmes de santé peuvent se trouver à l'origine d'une rectocolite :

  • La colite post-radiothérapique : cette colite est déclenchée par une radiothérapie qui provoque une inflammation du côlon. Cela peut se produire lors de la radiothérapie ou assez longtemps après.
  • La colite pseudo-membraneuse: elle est le plus souvent provoquée par la prise de certains antibiotiques, ou par une intoxication aux métaux lourds.
  • La colite due à l'excès de laxatifs: la prise continue de laxatifs peut entraîner une inflammation chronique de l'intestin.
  • Les autres colites ont encore d'autres causes diverses : dues aux diverticules, les colites ischémiques, les colites collagènes...
  • Les rectites infectieuses : elles peuvent être déclenchées par des infections sexuellement transmissibles comme les gonococcies, les chlamydiae ou l'herpès.

Au total, un avis médical spécialisé est indispensable en cas de colite.

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 23/04/2012 - 17h45 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/06/2017 - 11h32

Société Nationale Française de Gastro Entérologie. (SNFGE). Classement des colites (Françoise Berger, Acta endoscopica).

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Rectocolite, douloureuse maladie de l'intestin Publié le 24/06/2014 - 10h20

La rectocolite hémorragique fait partie des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), comme la maladie de Crohn. On estime à 10.000 le nombre de Belges atteints (autant d’hommes que de femmes). Cette maladie auto-immune peut constituer...

Rectocolite hémorragique: chronique et invalidante Publié le 12/09/2012 - 12h22

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin , comme la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn , n'occasionnent pas seulement une douleur physique et un mal-être. Elles réduisent aussi, de manière significative, la qualité de vie des...

Sang dans les selles: quelles causes possibles ? Publié le 14/02/2017 - 16h09

La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter. Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi s’agir du signe d’une maladie, parfois grave. Et attention, la quantité de sang présent dans les selles n’est...

Plus d'articles