Chute des cheveux au féminin : réagir très vite !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/10/2017 - 12h36
-A +A

Il arrive que les femmes aussi perdent leurs cheveux et se dégarnissent, notamment au niveau du front et des tempes.

La solution est claire : ne pas attendre, consulter un spécialiste dès le début. La raison est très simple, il est plus facile de limiter la chute des cheveux que de les faire repousser.

PUB

La chute des cheveux ou alopécie androgénique (de cause hormonale) se caractérise par un dégarnissage progressif et plus ou moins important de la région frontale. Au moment de la périménopause, un tiers des femmes de 40 ans sont concernées. Mais il arrive que ce dégarnissage touche aussi des femmes plus jeunes, parfois dès la puberté.

Aujourd'hui, les traitements contre la chute des cheveux sont très efficaces. Mais on ne retrouve jamais exactement sa chevelure d'origine. C'est pourquoi il est préférable d'empêcher le dégarnissage plutôt que de faire repousser les cheveux. La seule solution est d'inciter les femmes à consulter précocement, avant que le front ne soit trop dégarni.

Signes de chute des cheveux : quand faut-il consulter un spécialiste ?

Les premiers signes ne sont pas toujours faciles à repérer car au début, la chute des cheveux semble très banale, ressemblant aux pertes de cheveux épisodiques liées au changement de saisons par exemple, aux périodes de stress, à une grossesse, etc.

La consigne est de ne pas hésiter à consulter un spécialiste. Les indices suivants peuvent aider au diagnostic d'alopécie androgénique.

  • Pertes de cheveux épisodiques un peu trop rapprochées.
  • Repousse moins dense et cheveux plus fins.
  • Pousse de cheveux très fins et duveteux autour du front, signalant non pas la repousse, mais l'installation de l'alopécie.
  • Cheveux plus épars sur le front.
  • En cas de cheveux longs, un tour d'élastique en plus pour les attacher.
  • Antécédents familiaux d'alopécie chez les femmes mais aussi chez les hommes.

Quels traitements contre la chute des cheveux ?

Le traitement de l'alopécie androgénique repose essentiellement sur le minoxidil.
Dans certains cas, il peut être hormonal. A noter que des compléments alimentaires et des vitamines sont parfois prescrits en association, notamment en cas de chute de cheveux saisonnière.

Le minoxidil s'applique sur la peau dès le début de l'éclaircissement de la chevelure. Dans 2/3 des cas, il permet d'interrompre la chute des cheveux. Et en cas de succès, la repousse est observée chez 50% des femmes. Il faut cependant être patiente : trois mois de traitement sont nécessaires pour stopper la chute des cheveux et six mois pour voir les cheveux repousser.

A noter également que l'initialisation du traitement peut être déroutante car durant les six premières semaines, une aggravation transitoire de la chute peut survenir. D'où l'importance d'être bien suivie et soutenue par un médecin.

En cas de repousse insuffisante des cheveux et dans les formes d'alopécie évoluées, on recourt à des microgreffes capillaires. Il existe différentes techniques très efficaces, mais aussi très coûteuses. Il faut savoir que les cheveux greffés tombent dans un premier temps avant de repousser. Et enfin, on peut recourir au port de perruque... L'important est bien de restaurer une image positive de soi.
 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 10/04/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/10/2017 - 12h36

Le Quotidien du médecin, 8 mars 2007.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Comment venir à bout d’une chute de cheveux ? Publié le 08/01/2014 - 15h03

Chez l’homme comme chez la femme, la perte de cheveux est souvent très mal vécue. En effet, la chevelure est un attribut esthétique, dont la disparition est assimilée au vieillissement. Comment pose-t-on le diagnostic de l’alopécie et quelles sont le...

Alopécie : peut-être manquez-vous de fer ? Publié le 14/01/2016 - 10h31

L'alopécie, la chute des cheveux , est peut-être liée à un manque de fer . C'est en tout cas ce qu'indiquent une grande quantité de travaux scientifiques. Il semblerait que le fer encourage la repousse des cheveux. Alors, manquez-vous de fer ?

Pouvons-nous empêcher la chute des cheveux ? Publié le 16/10/2012 - 10h34

L'alopécie androgénique touche près de 70% des hommes . Plus ou moins précoce, plus ou moins importante, cette chute des cheveux n'est pas toujours bien vécue . Lorsque c'est le cas, il est conseillé de consulter un dermatologue afin d'envisager des...

Plus d'articles