Chute de cheveux chez les femmes : 5 idées fausses

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/10/2017 - 11h57
-A +A

La chute de cheveux chez les femmes est un peu moins fréquente que chez les hommes, mais elle est beaucoup moins bien connue. En conséquence, les idées fausses sont légion...

Voici 5 idées reçues sur la perte de cheveux chez les femmes qu'il serait bien utile de faire disparaître !

PUB

Idée fausse n°1 : les femmes ne perdent pas leurs cheveux, seuls les hommes deviennent chauves

C'est complètement faux. L'alopécie androgénogénétique, autre nom d'une chute des cheveux progressive mais que rien n'arrête, touche une femme sur deux après la ménopause.

Et comme pour les hommes, l'alopécie androgénogénétique chez les femmes peut pour certaines se déclarer très tôt, même avant trente ans. C'est important de le dire, parce que psychologiquement la perte des cheveux est parfois très difficile à vivre ; et il est plus facile de faire face au problème si l'on sait que l'on n'est pas seule au monde.

Idée fausse n°2 : Les cheveux qui tombent sont ceux de la tonsure et ceux du dessus des tempes

C'est là le schéma de la chute de cheveux classique... chez les hommes. Chez les femmes, la chute de cheveux est plus diffuse, c'est-à-dire que l'on n'aura pas une zone bien définie où il n'y aura plus de cheveux du tout. En général, c'est tout le dessus du crâne qui est touché, et il y a simplement de moins en moins de cheveux au centimètre carré. C'est pour cela que les femmes se rendent compte qu'elles perdent leurs cheveux de manière indirecte : plus de cheveux sur la brosse à cheveux, une raie qui devient soudain plus large, ou des barrettes qui deviennent trop grandes alors qu'elles avaient du mal à tenir tous les cheveux.

 

Idée fausse n°3 : Si les cheveux tombent, c'est qu'il y a un problème hormonal

Il est vrai que la chute des cheveux est liée aux hormones, mais une femme peut ainsi très bien avoir un taux d'hormones parfaitement normal et cependant voir ses cheveux tomber. Il reste cependant vrai que certains problèmes hormonaux ont pour résultat une chute des cheveux. Si vous avez d'autres signes d'un déséquilibre hormonal, comme une pilosité excessive ou de l'acné, pensez à consulter.

 

Idée fausse n°4 : On ne peut rien faire contre la chute des cheveux

L'alopécie androgénogénétique est difficile à combattre, mais les médecins ont tout de même une solution, le minoxidil®. Ce produit s'utilise comme une lotion ; son application est assez contraignante et il a des effets secondaires, mais son efficacité est prouvée. Par ailleurs, les femmes tout comme les hommes peuvent opter pour la greffe de cheveux. Bien que coûteuse, cette solution est définitive et les résultats sont en général bons pour les femmes, parce que la chute de cheveux est plus diffuse.

Idée fausse n°5 : si je perds mes cheveux, c'est à cause de mon shampooing / mon après-shampooing

Les produits que vous mettez sur vos cheveux n'ont aucune influence sur l'alopécie androgénogénétique. Certaines mauvaises habitudes (coiffures, séchage etc.) peuvent rendre les cheveux cassants, mais le problème est bien différent d'une perte de cheveux habituelle. Alors si vous perdez beaucoup de cheveux et que vous voyez que vos cheveux sont de plus en plus clairsemés, ne perdez pas de temps : c'est un dermatologue qui pourra vous aider.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/11/2010 - 01h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/10/2017 - 11h57
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Chute des cheveux au féminin : réagir très vite ! Publié le 19/10/2017 - 12h36

Il arrive que les femmes aussi perdent leurs cheveux et se dégarnissent, notamment au niveau du front et des tempes. La solution est claire : ne pas attendre, consulter un spécialiste dès le début. La raison est très simple, il est plus facile de lim...

Pouvons-nous empêcher la chute des cheveux ? Publié le 16/10/2012 - 10h34

L'alopécie androgénique touche près de 70% des hommes . Plus ou moins précoce, plus ou moins importante, cette chute des cheveux n'est pas toujours bien vécue . Lorsque c'est le cas, il est conseillé de consulter un dermatologue afin d'envisager des...

Plus d'articles