La chope plus stimulante pour les femmes ?

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/10/2007 - 00h00
-A +A

Selon des chercheurs espagnols, la consommation modérée de bière pourrait avoir un effet positif sur le système immunitaire. Et l'effet serait plus marqué chez les femmes… Plusieurs études épidémiologiques suggèrent qu'une consommation modérée d'alcool est associée à une diminution de la morbidité.

PUB

Sur le sujet, les études d'intervention chez l'homme restent encore rares (malgré les nombreux volontaires!) et ne permettent pas d'élucider les mécanismes. En clair, plusieurs zones d'ombre demeurent à l'égard de la petite mousse, qu'elle soit blonde ou brune.

1 à 2 cannettes

Pour pallier ce manque, un groupe de chercheurs espagnols a évalué l'effet d'une consommation modérée de bière sur la fonction immunitaire d'adultes sains. Après une période d'abstinence de 30 jours, 57 volontaires ont consommé pendant 30 jours une quantité modérée de bière (33 cl/j pour les femmes et 66 cl/j pour les hommes).
Les scientifiques ont évalué plusieurs paramètres biologiques en rapport avec le système immunitaire (lymphocytes, cytokines, immunoglobulines…) à la fin de la période d'abstinence et à la fin de la période test. Des tests d'allergie ont également été conduits.
L'étude révèle que la consommation de bière(s) augmente la production d'une grande série de cellules immunitaires, sans toutefois construire un terrain allergique. L'effet immunomodulateur est même plus puissant chez les femmes que chez les hommes, pour une consommation plus faible.

L'excès, même modéré, nuit

De là à dire que les femmes retiraient plus de bénéfices d'une consommation de chope plus élevée, il y a de quoi se noyer dans un verre de bière ! En effet, dans un autre registre, une étude américaine rappelle les dangers d'une consommation trop élevée de boissons alcoolisées, quelles qu'elles soient.
Menée auprès de 70000 femmes pendant 7 années, elle indique que le vin (rouge ou blanc), mais aussi la bière ou les spiritueux ont augmentent le risque de cancer du sein. Dans cette étude, présentée la semaine passée à la 14e édition de l'European Cancer Conference, à Barcelone, les chercheurs ont observé que les femmes qui buvaient 1 à 2 verres d'alcool ont un risque de cancer mammaire 10 % plus élevé que les femmes qui buvaient moins d'un verre quotidien.
Le risque grimpe même à 30 % chez les femmes qui buvaient plus de 3 verres par jour. Une probabilité comparable au fait de fumer plus d'un paquet de cigarettes par jour ! De quoi aider à relativiser les effets immunomodulateurs d'une consommation (très) sage du jus de houblon !

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/10/2007 - 00h00 Source : Romeo J et al. Changes in the Immune System after Moderate Beer Consumption. Annals of Nutrition and Metabolism 2007;51:359-366
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hypertension : Un syndrome mystérieux ! Mis à jour le 21/01/2003 - 00h00

L'hypertension constitue un facteur de risque de maladie cardiaque très important. Malheureusement, on ne s'en inquiète que lorsqu'elle monte brusquement et qu'elle provoque des malaises.

Plus d'articles