Le check-up de rentrée de votre enfant

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/08/2017 - 16h30
-A +A

PUB

Reprises des bonnes habitudes

  • Rythme et durée du sommeil :
    Quelques jours seront nécessaires pour que votre enfant reprenne le rythme scolaire. Avant la rentrée, votre enfant doit progressivement revenir à des horaires de coucher et de lever réguliers. N’oubliez pas que jusqu'à 6 ans, un enfant a besoin de 12 heures de sommeil par nuit, en plus de la sieste. À 13 ans, 9 heures de sommeil et à l'adolescence, entre 7h30 et 8 h.
  • Télé et ordinateur :
    Le manque de sommeil altère les résultats scolaires, et les heures passées devant la télé et l’ordinateur sont souvent en cause. Les écrans favorisent également la sédentarité de nos enfants, avec un risque accru de surpoids. En pratique, pas de télé ou d’ordinateur dans la chambre (ce qui permet aussi de surveiller le type d’émissions visionnées et les sites visités). Il est également nécessaire de réglementer le temps et les plages horaires accordés à ces loisirs.
  • Lavage des dents :
    Les enfants aussi doivent se laver les dents minimum deux fois par jour, après le petit-déjeuner et avant le coucher. Et pas de boisson sucrée ni de sucrerie le soir après le lavage des dents ! Après une collation dans la journée, incitez-le à boire un verre d’eau. Sans remplacer un lavage des dents, l’eau entraîne une partie des résidus d’aliments susceptibles d’être restés collés sur les dents.
  • Lavages des mains :
    Se laver les mains avant les repas et en sortant des toilettes n’est pas suffisant. Sans devenir maniaque, incitez votre enfant à le faire plus souvent.
  • Alimentation :
    Pas question de manger n’importe quoi n’importe quand. De l’eau comme boisson, pas de grignotage entre les repas, des repas structurés, équilibrés et réguliers. Attention à ne pas négliger le petit-déjeuner. Quant au goûter, veillez à ce qu’il soit équilibré avec idéalement un laitage et une compote. Méfiez-vous des gâteaux, viennoiseries, barres chocolatées et autres biscuits gras et sucrés.
Initialement publié par journaliste santé le 29/07/2011 - 16h41 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/08/2017 - 16h30

Institut Moncey

Notez cet article
PUB