Des cellules embryonnaires contre la maladie de Parkinson

Publié par Dr Alain Hagège / Adaptation: Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 24/01/2002 - 00h00
-A +A

Alors que le débat sur l'utilisation des cellules prélevées sur les embryons fait la Une de nombreux journaux, les expériences en cours sont encourageantes. Ainsi, la greffe de cellules souches embryonnaires dans le cerveau d'animaux atteints de la maladie de Parkinson donne déjà de bons résultats.

PUB

La maladie de Parkinson touche 1% des personnes de plus de 50 ans. C'est une maladie dégénérative dont la cause reste à ce jour inconnue. Cette dégénérescence atteint certaines cellules nerveuses de notre cerveau qui sécrètent en temps normal une substance chimique, la dopamine. Or, celle-ci est un messager chimique qui commande la régulation de nos mouvements. Si elle n'est plus sécrétée en quantité suffisante, il en résulte des tremblements incontrôlés pouvant atteindre différentes parties du corps.

Que peut-on faire aujourd'hui ?

Le traitement actuel repose sur l'administration de Lévodopa (qui se transforme en dopamine une fois absorbée dans l'organisme) ou de substances analogues à la dopamine. (Voir article " MALADIE DE PARKINSON ")De récentes expériences, menées sur des rats atteints de la maladie de Parkinson, laissent penser que l'injection de cellules souches embryonnaires dans le cerveau des malades pourrait à terme, constituer un traitement contre la maladie.

Les cellules souches embryonnaires, c'est quoi ?

Comme leur nom l'indique, ce sont des cellules que l'on prélève à partir d'un embryon. A ce stade de la vie, les cellules ne sont pas encore différenciées. Cela signifie qu'elle n'ont pas encore adopté une forme et une fonction particulière. Mais suivant l'environnement dans lequel elles évolueront, elle seront capables de se spécialiser en cellules cardiaques, hépatiques, nerveuses ou bien d'autres encore (d'où leur nom de " souche ").

Publié par Dr Alain Hagège / Adaptation: Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 24/01/2002 - 00h00 Isacson, PNAS 2001; www.pnas.org; early edition
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Parkinson : l'espoir des cellules souches Mis à jour le 29/04/2002 - 00h00

La maladie de Parkinson atteint les cellules nerveuses impliquées dans le contrôle des mouvements et entraîne donc des désordres moteurs. La greffe de cellules souches ouvre une nouvelle voie de traitement pour ces malades. Prélevées sur un patient p...

Des cellules à tout faire Mis à jour le 09/07/2002 - 00h00

Les propriétés tant recherchées des cellules embryonnaires viennent d'être découvertes dans des cellules adultes. Extraites de la moelle osseuse, elles sont capables de se multiplier puis de se transformer en toutes sortes de tissus de l'organisme.

Embryon humain cloné Mis à jour le 29/11/2001 - 00h00

Aux Etats-Unis, les lois fédérales interdisent l'utilisation de fonds publics lorsqu'il est question de faire des recherches sur le clonage humain.

Plus d'articles