Ce qu’on ne vous a pas dit sur la crème solaire

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 19/06/2015 - 17h29
-A +A

Certes, l’enquête a été menée aux États-Unis, mais il est à parier que cela concerne aussi les Belges. Selon cette étude, 43% des consommateurs ne comprennent pas à quoi correspond l’indice de protection affiché par leur crème solaire. Alors que faut-il savoir exactement pour bien protéger sa peau du soleil ?

PUB

Crème solaire : à quoi correspond l’indice de protection ?

Sur les 114 personnes interrogées à l’occasion d’une consultation dans un service de dermatologie, 75% ont déclaré utiliser une crème solaire en prévention des coups de soleil et 66% pour éviter un cancer de la peau. 80% d’entre eux la choisissent notamment en fonction de l’indice de protection solaire (FPS), mais 43% ont avoué ne pas comprendre à quoi correspond exactement cet indice.

Le FPS indique la protection conférée contre les UVB (B comme brûlure, soit contre les UV responsables des coups de soleil). Ainsi, un produit affichant l’indice 30 arrête 96% des UVB et une crème solaire d’indice 50 stoppe 98% des rayons. Les crèmes solaires protègent aussi systématiquement contre les UVA (responsables du vieillissement de la peau), mais cet indice n’est pas mentionné car la réglementation européenne oblige à ce qu'elle soit au moins égale à un tiers de la protection contre les UVB. Donc votre crème FPS 30 pour les UVB a aussi un indice d’au moins 10 vis-à-vis des UVA.

Comment bien se protéger du soleil ?

La protection à 100% n’existe pas. L’application de crème solaire doit donc être impérativement couplée aux autres bons comportements : pas d’exposition excessive même après application de crème solaire, pas d’exposition entre 12 et 15h, port d’un chapeau et de vêtements couvrants.

Même sous un parasol il faut se protéger du soleil en raison de la réverbération des UV sur le sable et sur l’eau bien sûr.

L’application de crème solaire est à renouveler régulièrement, toutes les deux heures au moins et toujours après une baignade, même si la crème affiche "résistante à l’eau" (laquelle a l’avantage de vous protéger plus longtemps dans l’eau).

Jamais d’enfant en bas âge au soleil !

Et pour les enfants, choisir l’indice maximal, soit 50+.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 19/06/2015 - 17h29

Kong B.Y. et al., JAMA Dermatol. Published online June 17, 2015. doi:10.1001/jamadermatol.2015.1253, http://archderm.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2319715.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Les mauvais coups du soleil Publié le 30/06/2017 - 12h05

Le soleil a du bon, à condition de se protéger de ses coups. Sinon gare au vieillissement accéléré de la peau et aux cancers cutanés. En d'autres termes, il ne faut pas en abuser et respecter quelques règles de bonne conduite.

Ultraviolets : les conséquences du soleil sur notre peau Publié le 03/07/2017 - 16h23

Le soleil est un ami à apprivoiser. A juste dose il dore notre peau , booste notre moral. Mais des surexpositions aux rayons ultraviolets peuvent avoir des conséquences sérieuses. Zoom sur les effets du soleil sur notre peau des plus agréables aux pl...

Bronzer en toute sécurité sans danger ! Mis à jour le 13/06/2006 - 00h00

Principaux écueils des UV : les coups de soleil mais aussi le vieillissement cutané et, à long terme, les risques de cancer de la peau. Pour un bronzage sans ravage, mieux vaut adopter certaines règles de sécurité.

Plus d'articles