Ce dos qui fait tant souffrir

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/02/2008 - 00h00
-A +A

Le dos peut faire souffrir. Lombalgie, lumbago, dorsalgie ou encore hernie discale, sont des maux dont on entend souvent parler autour de nous. Et pour cause, huit personnes sur dix souffrent de leur dos ou en souffriront à un moment donné de leur vie. Savez-vous reconnaître les différentes affections du dos ? Les prévenir, les traiter ?

PUB

1) On reconnaît une sciatique à l'irradiation de la douleur dans l'arrière de la cuisse.

Cette irradiation de la douleur est due à une atteinte d'une ou plusieurs racines du nerf sciatique, lequel descend de la colonne vertébrale.

2) Le lumbago dure généralement une semaine.

Même si la douleur immédiate du lumbago (tour de rein) est intense, elle ne dure pas très longtemps et cède assez rapidement en quelques jours. En revanche, si la douleur dure plusieurs mois, on parle alors de lombalgie chronique.

3) L'anxiété et la dépression aggravent le mal de dos.

Les perturbations psychologiques comme une dépression ou une anxiété jouent un rôle non négligeable dans la survenue ou le passage à l'état chronique des lombalgies. Par ailleurs, on supporte moins bien la douleur lorsque l'on souffre d'une humeur dépressive ou anxieuse.

4) Même si j'ai souvent mal au dos, l'activité physique m'est conseillée.

L'activité physique prévient le mal de dos, mais également son aggravation. Il n'est cependant pas recommandé de faire une activité sportive en période de douleur aiguë. Et selon le bon sens, il faut pratiquer des activités physiques qui ne sont pas trop contraignantes pour le dos.

5) Qu'est ce qu'une cruralgie ? Une douleur lombaire spécifique.

La cruralgie est une douleur du bas du dos qui irradie sur le devant de la cuisse. Cette douleur est due à une atteinte d'une ou de plusieurs racines du nerf crural, également appelé nerf fémoral.

6) En cas de lombalgie, il ne faut pas systématiquement faire une radio.

Sur une radio, seules les vertèbres sont visibles. Ne le sont pas les muscles, les ligaments, les disques, les nerfs, les vaisseaux, autant d'éléments pouvant être à l'origine du mal de dos. La radio n'est nécessaire que si on suspecte autre chose qu'une lombalgie.

7) En cas de mal de dos, on recommande une période de repos la plus courte possible.

Autrefois, les médecins conseillaient une longue période de repos. Aujourd'hui, le repos s'impose uniquement pendant les douleurs aiguës. Ensuite, il est recommandé de reprendre ses activités le plus rapidement possible et même de pratiquer une activité physique et sportive régulière.

8) La dorsalgie provoque une douleur localisée au niveau des omoplates.

La douleur de la dorsalgie se concentre au milieu du dos, au niveau des omoplates. La douleur peut entraver la respiration.

9) Le mal de dos n'est pas héréditaire.

S'il arrive souvent que dans une même famille, plusieurs personnes souffrent du dos., c'est que cette affection est extrêmement répandue.

10) Contre les lombalgies, on prescrit parfois des antidépresseurs.

Les antidépresseurs exercent une action sur la transmission du message douloureux. C'est pourquoi on les utilise parfois en plus des antalgiques. La dose utilisée est plus faible que celle employée en cas de dépression. Par ailleurs, les antidépresseurs peuvent être appréciables en cas de petite dépression car cette affection aggrave les symptômes lombaires, comme tous les troubles psychologiques.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/02/2008 - 00h00

www.rhumatismes.net

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Docteur, j'ai souvent mal dans le bas du dos Publié le 24/09/2012 - 14h59

Très fréquentes, les douleurs dans le bas du dos, appelées lombalgies , touchent les vertèbres lombaires. Le plus souvent bénigne, la douleur dans le bas du dos disparaît spontanément en quelques semaines. Mais parfois, elle perdure. Pourquoi, quelle...

La lombalgie : un mal de "bas du dos" si courant Publié le 08/09/2014 - 16h44

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence ne cesse d'augmenter, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement banale et quotidienne...

Lombalgie et acupuncture : efficacité mitigée Mis à jour le 06/09/2005 - 00h00

Les traitements conventionnels ne sont pas toujours à la hauteur pour soulager les lombalgies chroniques . C'est ainsi que nombre de patients finissent par se tourner vers d'autres thérapeutiques, comme par exemple l'acupuncture. Une nouvelle étude f...

Plus d'articles