Carcinomes basocellulaires : les cancers cutanés les plus fréquents

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 01/08/2017 - 16h13
-A +A

PUB

Quelles sont les causes des carcinomes basocellulaires ?

Les ultraviolets (B et A) sont les responsables principaux. Ils induisent des mutations cellulaires qui à la longue, ne vont plus être correctement éliminées par le système immunitaire, ce qui aboutira au processus de cancérisation. « Les carcinomes basocellulaires concernent les zones exposées au soleil : essentiellement la tête et le cou; secondairement le tronc et les membres » précise le Dr Leroy. D’autres types de radiation, celles des rayons X (radiographies, scanners…) sont aussi susceptibles de déclencher un carcinome basocellulaire, mais c’est beaucoup plus rare.

Comment repérer un carcinome basocellulaire ?

Si les carcinomes basocellulaires visent avant tout les zones exposées au soleil, ils doivent donc être plus visibles, et donc plus faciles à repérer… en théorie. En réalité, il n’est pas rare que des carcinomes ne soient pas détectés, et donc pas traités, pendant longtemps. « Les carcinomes basocellulaires concernent surtout des gens d’un certain âge, et dont la peau présente donc souvent des taches. Il n’est donc pas rare qu’une lésion ne soit pas décelée tout de suite. Voici les signes à guetter :

  • Une croûte qui revient
  • Une petite plaie qui ne guérit pas
  • Un nodule, petite boule qui peut faire quelques millimètres qui peut être translucide, pigmentée ou rouge, et qui grossit avec le temps.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/09/2016 - 09h26 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 01/08/2017 - 16h13

Dr Bernard Leroy, dermatologue aux Cliniques Saint-Luc à Bruxelles (Centre de cancérologie et d'hématologie)

Notez cet article
PUB