Capital solaire : comment et pourquoi le préserver ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/05/2017 - 09h47
-A +A

Nous savons tous que nous devons protéger notre peau du soleil, et préserver ainsi son « capital solaire ». Mais comment en faire le bilan ? Quels sont les risques auxquels nous nous exposons s’il est fortement entamé ?  Et surtout, comment le sauvegarder ?

PUB

Que représente la notion de « capital solaire », dont nous entendons souvent parler ? S’il n’est pas à proprement parler un indicateur objectif ou mesurable, le capital solaire de notre peau nous rappelle que les dommages que le soleil fait à notre peau s’accumulent au fil du temps. Plus notre peau subit ces dommages, et particulièrement dans l’enfance, plus notre « capital solaire » se réduit, et plus les risques auxquels nous nous exposons augmentent.

Quels sont ces risques ?

  • Le mélanome malin, le cancer de la peau la plus agressif, touche des personnes plutôt jeunes. Il peut être lié à des expositions solaires intenses subies pendant l’enfance, voire la petite enfance. On en observe notamment chez les personnes ayant passé leur enfance dans un pays tropical.
  • Les carcinomes cutanés, nettement plus fréquents que les mélanomes et dont la prévalence augmente avec l’âge, sont plutôt liés à des expositions solaires répétées mais peu intenses . Ils se situent principalement sur les zones de peau fréquemment exposées au soleil (visage, tronc...). Ils toucheront typiquement une personne après la soixantaine qui a jardiné toute sa vie dans son jardin belge sans se protéger du soleil.

Le « capital solaire » reste toutefois une notion non mesurable, contrairement à la glycémie ou au taux de cholestérol, par exemple.

Comment savoir si mon capital solaire a été fortement entamé ?

Il existe plusieurs manières d’évaluer les dommages que le soleil a déjà infligés à la peau. Certains dermatologues possèdent des lampes / caméras qui permettent de les observer. Mais même à l’œil nu, il est possible de repérer les peaux qui ont déjà souffert du soleil à leur pigmentation irrégulière. En effet, lorsque les mélanocytes, cellules productrices de mélanine lors de l’exposition aux rayons UV, sont trop sollicités, ils fonctionnent moins bien. Certains deviennent hyperexcitables et créent donc des taches brunes ; d’autres cessent de fonctionner, et des taches blanches apparaissent.

Par ailleurs, une peau plus exposée est une peau qui vieillira plus vite. Tous les marqueurs de vieillissement seront donc plus prononcés, des rides à la perte d’élasticité.

Que faire pour préserver son capital solaire ?

Avant tout, se protéger du soleil de façon appropriée à son type de peau, et ce dès la plus tendre enfance. En Belgique, la majorité de la population présente un phototype à risque, impliquant de se protéger tout au long de l’année, même en dehors des périodes de vacances. En cas de pause déjeuner au soleil, de balade dans la campagne ou autre, mettre de la crème solaire doit être un réflexe.

Par ailleurs, une visite chez le dermatologue une fois par an pour le dépistage du mélanome est un « must » tout au long de la vie. Mais l’auto-surveillance est importante aussi : une fois par mois, après une douche par exemple, inspectez tout votre corps, y compris le dos et l’arrière des jambes (avec un miroir ou l’aide d’un(e) conjoint(e)) pour y repérer d’éventuels signes inquiétants. Vous trouverez la marche à suivre sur le site d’Euromelanoma : http://www.euromelanoma.org/belgique/check-skin-cancer/comment-et-où-regarder

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2016 - 12h38 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/05/2017 - 09h47

Article réalisé en collaboration avec le Dr Claire Debusscher, dermatologue au sein du Brussels Skin Center.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Bronzez sans (trop) entamer votre capital soleil ! Publié le 01/08/2014 - 13h20

Si le teint diaphane, style poupée de porcelaine, était en vogue au début du vingtième siècle, la tendance actuelle est aux peaux ambrées. Cependant, si la beauté est associée au bronzage et que l'effet bonne mine procure bien-être physique et moral,...

Savez-vous (vraiment) appliquer votre crème solaire ? Publié le 04/08/2015 - 15h22

Vous avez l’habitude de mettre de la crème solaire , et pourtant tous les étés vous souffrez d’au moins un coup de soleil ? C’est peut-être que vous n’avez pas tout à fait la bonne méthode pour appliquer votre crème solaire . Cinq conseils précieux…

Bien se protéger des méfaits du soleil Mis à jour le 03/07/2007 - 00h00

Cet été, vous asseoir à l'ombre ou enfiler votre t-shirt pourrait s'avérer une bien meilleure protection contre le soleil que de vous fier uniquement à votre crème solaire! Une étude suisse vient en effet de conclure qu'éviter le soleil direct et por...

Plus d'articles