Cannabis: usage en baisse chez les jeunes

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/04/2009 - 00h00
-A +A

La dernière enquête européenne ESPAD montre une légère diminution de la consommation de cannabis chez les jeunes de 16 ans. Cette baisse concerne tant l'expérimentation que l'usage régulier. Profitons-en pour rappeler les effets et les dangers de cette drogue dite douce mais dont les risques sont très sérieux...

PUB

Qu'en est-il du cannabis?


L'expérimentation du cannabis est en légère baisse. En 2007, elle concerne 31% des élèves de 16 ans (trois élèves sur dix), contre 35% en 1999. Mais c'est surtout la consommation régulière qui diminue: passant de 5,5% en 1999 à 6,1% en 2003, elle concerne aujourd'hui 3,4% des jeunes. Les garçons sont toujours les plus consommateurs avec un écart entre fille et garçon qui s'accentue.

Quels sont les effets et les dangers du cannabis ?


Le plus souvent, la consommation de cannabis provoque une légère euphorie, un sentiment d'apaisement, une envie spontanée de rire et une légère somnolence.
A plus forte dose, le cannabis entraîne des difficultés à accomplir une tâche, perturbe la perception du temps, visuelle et la mémoire immédiate.
Le danger est immédiat si l'on conduit une voiture ou si l'on utilise certaines machines.
Selon les personnes et la dose, le cannabis peut également provoquer des symptômes physiques: palpitations (le pouls s'accélère), bouche sèche (diminution de la salivation), yeux rouges (traduisant un gonflement des vaisseaux sanguins), sensation de nausées, etc.
Bien entendu, le cannabis qui est mélangé au tabac amplifie les risques respiratoires.
A long terme, l'usage du cannabis se révèle nocif avec:
• Des difficultés de concentration, des difficultés scolaires…
• Une dépendance psychique avec des préoccupations centrées sur l'obtention du produit.
• Des risques sociaux en raison des contacts avec des circuits illicites pour se procurer le produit.
• Enfin, le cannabis peut déclencher chez certaines personnes des hallucinations ou des modifications de perception (dédoublement de la personnalité, sentiment de persécution), à l'origine d'une forte anxiété et de troubles psychiques.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/04/2009 - 00h00 Communiqué de presse de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et de l'Inserm, 2 février 2009.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le sevrage au cannabis : une épreuve sous-estimée Publié le 12/10/2015 - 15h35

Tout le monde connaît les grandes difficultés que le fumeur de tabac rencontre pour arrêter de fumer. Les symptômes du sevrage au cannabis sont moins connus et pourtant ils sont également importants. A connaître avant de se lancer dans une consommati...

Peut-on s’empoisonner avec du cannabis ? Publié le 24/11/2016 - 14h08

5% de la population consomme régulièrement du cannabis . Si le but recherché est “récréatif”, des effets indésirables peuvent également survenir. Plus graves, les cas d’ intoxication accidentelle tendent à se multiplier tant chez les enfants… que che...

Cannabis : drogue et médicament ? Publié le 01/07/2013 - 10h36

Le cannabis, dont l’usage « récréatif » fait débat, a aussi des effets thérapeutiques dont certains sont aujourd’hui bien documentés, notamment contre la douleur, les nausées et les vomissements, les spasmes et la perte de l’appétit.

Cannabis, où en est-on chez les jeunes ? Publié le 29/01/2014 - 10h13

Le cannabis est la substance illicite la plus consommée par les jeunes. À 17 ans, quatre jeunes sur dix déclarent en avoir déjà fait usage. Au niveau européen, les jeunes Belges font partie des plus gros consommateurs de cannabis (en cinquième place...

Plus d'articles