Cannabis: risque de cancer du testicule doublé

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/03/2009 - 00h00
-A +A

Rare dans la population générale, le cancer du testicule est cependant le cancer le plus fréquent chez les jeunes hommes de 15 à 35 ans. La consommation régulière de cannabis pendant l'adolescence multiplie par deux le risque de développer ce type de cancer...

PUB

Les cancers du testicule sont en progression


Le cancer du testicule est un cancer rare, mais en progression depuis quelques décennies. Depuis les années 50, le nombre de cas de cancers des testicules a augmenté de 3 à 5% par an dans de nombreux pays, et notamment en Europe.
Parallèlement à cette progression, la consommation du cannabis a augmenté dans les mêmes proportions. Enfin, les testicules sont un des rares organes à présenter des récepteurs à la substance active du cannabis qui est le tétrahydrocannabinol (THC). C'est à partir de ces constats que des chercheurs ont souhaité explorer plus en avant une possible relation entre cannabis et cancer du testicule.

Le cannabis multiplie par deux le risque de cancer du testicule


Ils ont simplement comparé deux groupes d'hommes, les uns en bonne santé, les autres atteints d'un cancer du testicule (370 hommes de 18 à 44 ans). Après avoir analysé leur consommation de drogue actuelle et passée, ils constatent que les fumeurs occasionnels de cannabis ont un risque de cancer du testicule augmenté de 70% par rapport aux non-fumeurs de marijuana. Quant à ceux qui en font usage régulièrement (au moins une fois par semaine depuis leur puberté), ils voient leur risque de développer un cancer du testicule multiplié par deux.
Les auteurs précisent que cet accroissement du risque concerne uniquement les cancers du testicule de type non-séminome, qui sont les plus rares (40% des cancers du testicule), mais aussi les plus agressifs, et qui concernent tout particulièrement les plus jeunes (entre 20 et 35 ans). Par opposition, les cancers séminomes surviennent plus tardivement, à partir de 35 ans et jusqu'à 60 ans.

Rappelons que la consommation de cannabis (tout comme celle de tabac) entraîne des conséquences beaucoup plus marquées au cours de l'adolescence, c'est-à-dire sur des organismes fragiles et dont le développement n'est pas encore complètement terminé.
Malheureusement, les dégâts de la marijuana ne se limitent pas au cancer du testicule. Le cannabis a d'autres effets sur l'appareil reproducteur masculin: baisse de la testostérone, infertilité, impuissance…
Ces informations doivent être portées à la connaissance des jeunes!

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/03/2009 - 00h00 Schwartz S. et coll., Cancer, février 2009.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer du testicule : quels symptômes ? Publié le 08/03/2016 - 16h57

Le cancer du testicule est un cancer relativement rare, mais c’est aussi le cancer le plus fréquent de l’adulte jeune (entre 15 et 35 ans). Il se guérit dans près de 95 % des cas. Évidemment, plus il est dépisté tôt et donc pris en charge à un stade...

Peut-on s’empoisonner avec du cannabis ? Publié le 24/11/2016 - 14h08

5% de la population consomme régulièrement du cannabis . Si le but recherché est “récréatif”, des effets indésirables peuvent également survenir. Plus graves, les cas d’ intoxication accidentelle tendent à se multiplier tant chez les enfants… que che...

Cancer du testicule, pour en savoir plus Publié le 02/04/2013 - 16h48

La seule solution au cancer du testicule est l'ablation du testicule, parfois difficile à accepter. Mais le pronostic dans ce cas est proche de 100% de survie . Reste à mieux connaître les implications de l'opération d'un cancer du testicule sur la s...

Plus d'articles