Le cannabis, un médicament pour soigner quoi ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 10/12/2013 - 16h11
-A +A

Les propriétés thérapeutiques du cannabis sont de plus en plus reconnues, à tel point que de nombreux pays ont déjà autorisé des médicaments à base de cannabis dans le traitement de maladies ou pour soulager les effets secondaires d’autres traitements.

Quelles sont les propriétés thérapeutiques du cannabis et dans quelles indications cette substance psychoactive peut-elle être utilisée ?

PUB

Le cannabis comme médicament : rien de nouveau

Les utilisations du cannabis à des fins thérapeutiques sont très anciennes. Elles remontent à l’antiquité où le cannabis était utilisé en Chine, en Inde et au Moyen-Orient pour traiter notamment la constipation, les maladies infectieuses paritaires, les douleurs, les vomissements, les hémorragies, etc. Mais ce n’est qu’en 1964, avec la découverte du delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), principal cannabinoïde du cannabis aux propriétés psychoactives, puis avec celle, en 1990, des deux types de récepteurs cannabinoïdes présents dans l’organisme, que les effets constatés depuis des siècles ont commencé à être prouvés scientifiquement. Depuis, les chercheurs s’attèlent au développement de médicaments à base de cannabis pour traiter de nombreuses maladies, soulager leurs symptômes ou les effets secondaires d’autres traitements.

Quelles sont les propriétés du cannabis et ses applications thérapeuthiques ?

De nombreuses propriétés ont été prouvées scientifiquement :      

  • Analgésiques.
  • Antiémétiques.
  • Antispasmodiques.
  • Neuroprotectrices.
  • Anti-inflammatoires.
  • Contre certaines maladies psychiatriques.

Les applications thérapeutiques du cannabis.
Des milliers d’études scientifiques et cliniques ont été publiées avec un intérêt croissant au cours des dix dernières années, et les applications thérapeutiques du cannabis sont de plus en plus reconnues, comme par exemple contre les nausées et les vomissements, l’anorexie, les spasmes, les douleurs, les troubles du mouvement, le glaucome, l’épilepsie, l’asthme, la dépendance, les symptômes psychiatriques, les dépressions, les maladies auto-immunes, inflammations, et bien d’autres encore. Au total, l'Association Internationale pour le Cannabis Médical a répertorié plus de 200 applications thérapeutiques. Elles sont attribuables à l’activation des récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2) qui sont répartis dans tout l’organisme : système nerveux, système périphérique, système immunitaire.

Au final, les propriétés du cannabis sont exploitables dans les multiples domaines thérapeutiques suivants :

  • Propriétés analgésiques : douleurs chroniques résistant aux traitements habituels.
  • Anti-vomitives : contre les effets secondaires des chimiothérapies ou d'autres traitements.
  • Antispasmodiques : sclérose en plaques, épilepsie.
  • Activatrices de l'appétit : traitement de la maigreur (cachexie, anorexie, personnes âgées, sida, maladie d’Alzheimer…).
  • Relaxantes : troubles du sommeil, soins palliatifs.
  • Broncho-dilatatrices : asthme.
  • Antipsychotiques : schizophrénie.
  • Vasodilatatrices : glaucome, migraines.
  • Antalgiques : névralgies.
  • Anxiolytiques : maladies psychiatriques.
  • Antidépresseur.
  • Anti-inflammatoires.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 16/12/2013 - 06h11 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 10/12/2013 - 16h11

http://www.stop-cannabis.ch, Décret no 2013-473 du 5 juin 2013. Michka, Cannabis Médical : du Chanvre Indien au THC de Synthèse, MamaEditions, 2009. Franjo Grotenhermen, Cannabis en médecine : un guide pratique des applications médicales du cannabis et du THC, 2009, éditions Indica. Tillement JP., Ann Pharm Fr., vol. 67, no 1, 2009, p. 54-5.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cannabis : drogue et médicament ? Publié le 01/07/2013 - 10h36

Le cannabis, dont l’usage « récréatif » fait débat, a aussi des effets thérapeutiques dont certains sont aujourd’hui bien documentés, notamment contre la douleur, les nausées et les vomissements, les spasmes et la perte de l’appétit.

Peut-on s’empoisonner avec du cannabis ? Publié le 24/11/2016 - 14h08

5% de la population consomme régulièrement du cannabis . Si le but recherché est “récréatif”, des effets indésirables peuvent également survenir. Plus graves, les cas d’ intoxication accidentelle tendent à se multiplier tant chez les enfants… que che...

Cannabis: d'euphorisant à médicament Mis à jour le 16/12/2003 - 00h00

Le joint et la tasse de thé de cannabis font une entrée de plus en plus remarquée dans l'arsenal thérapeutique du médecin. Euphorisant subversif au XXe siècle, le cannabis est devenu un médicament reconnu en ce XXIe siècle.

Plus d'articles