Cannabis : jouons la transparence

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 10/12/2001 - 00h00
-A +A

Ne diabolisons pas systématiquement le cannabis, sinon comment faire passer le message que d'autres drogues, comme l'ecstasy, sont autrement bien plus dangereuses.

PUB

Le dernier rapport d'experts de l'INSERM (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale) interpelle en ce sens les pouvoirs publics afin qu'ils adaptent au mieux leurs campagnes de prévention relatives à cette substance illicite auprès des jeunes de 15-19 ans, des femmes enceintes et des conducteurs.En Belgique, plus de 20% des adolescents de 15-16 ans ont expérimenté le cannabis dans les 12 derniers mois. L'usage du cannabis a pratiquement doublé (14% et 27,3%)dans cette tranche d'âge entre 1994 et 1998.

Ivresse ou psychose ?

Les effets du cannabis (Cannabis sativa ; partie active : THC: tetra-hydrocannabinol) durent en moyenne de 2 à 10 heures en fonction de la dose et de la sensibilité personnelle : somnolence, euphorie, sensation de bien-être avec une détérioration de la perception du temps et une incapacité à accomplir les tâches complexes. Les performances psychomotrices et intellectuelles sont altérées avec par exemple des difficultés à se rappeler des mots, des histoires, des images ou des sons. Et enfin, des attaques de panique et des angoisses de dépersonnalisation ont été observées. Soulignons par ailleurs que le cannabis est, la plupart du temps, fumé en association avec du tabac dont les effets néfastes connus se cumulent, avec notamment une altération des fonctions respiratoires et cardio-vasculaires.

Avertir les usagers réguliers

Si la dépendance à cette drogue n'est pas reconnue pour être de nature physique, il existe néanmoins un phénomène d'accoutumance (tolérance, besoin d'augmenter la dose pour obtenir le même effet). Or la tolérance fait partie des critères diagnostiques de la dépendance.

Publié par Dr Philippe Burton le 10/12/2001 - 00h00 Edition Inserm, Expertise Collective, Cannabis : " quels effets sur le comportement et la santé ? ", 2001.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Peut-on s’empoisonner avec du cannabis ? Publié le 24/11/2016 - 14h08

5% de la population consomme régulièrement du cannabis . Si le but recherché est “récréatif”, des effets indésirables peuvent également survenir. Plus graves, les cas d’ intoxication accidentelle tendent à se multiplier tant chez les enfants… que che...

Le cannabis, bien plus cancérigène que le tabac Mis à jour le 03/12/2002 - 00h00

La fumée de cannabis est plus cancérogène que celle du tabac. Ainsi, fumer trois joints est aussi dangereux pour les poumons que fumer 20 cigarettes. Ceux qui considèrent le cannabis moins dangereux pour leur santé peuvent réviser leur position !

Plus d'articles