Le cannabis, un facteur d'échec du sevrage tabagique

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 28/01/2003 - 00h00
-A +A

Les fumeurs de tabac sont plus souvent des consommateurs de cannabis que les non-fumeurs. Mais le fait de consommer du cannabis tout en étant fumeur de cigarettes est-il susceptible d'influer sur le sevrage tabagique ?

PUB

Une observation sur 13 ans

C'est à cette question que se sont attaqués des universitaires américains (Université Johns Hopkins, Baltimore) en analysant les habitudes de consommation de 431 adultes âgés de moins de 45 ans et suivis ensuite durant 13 ans dans le cadre d'une vaste étude épidémiologique menée dans la région de Baltimore. Tous ces adultes avaient déclaré une consommation plus ou moins importante de tabac au moment de leur inclusion dans l'étude. Mais 41% n'avaient jamais consommé de cannabis, 27% déclaraient en avoir consommé au moins une fois au cours du mois passé et 9% signalaient une consommation quotidienne durant au moins 15 jours consécutifs lors dudernier mois.

Trois fois moins de chance de se sevrer

Treize années plus tard, certains enseignements apparaissent clairement. Les fumeurs de tabac qui avaient déclaré être également consommateurs de cannabis étaient proportionnellement trois fois plus nombreux à continuer à fumer que ceux qui n'avaient jamais consommé de cannabis. L'usage quotidien de cannabis apparaissait comme un facteur prédictif très important d'échec du sevrage tabagique.Les auteurs considèrent que les difficultés à rompre définitivement avec le tabac pourraient être l'un des principaux effets secondaires de la consommation de cannabis.

Ce facteur d'échec doit être connu d'une part afin d'être recherché chez les candidats au sevrage tabagique car les solutions proposées seront sans doute appréciées en fonction de ce contexte particulier, d'autre part afin de sensibiliser aux dangers du cannabis ceux qui auraient aujourd'hui trop rapidement tendance à en banaliser la consommation.
Publié par Dr Philippe Burton le 28/01/2003 - 00h00 Ford DE, Vu HT, Anthony JC., Drug Alcohol Depend, 2002 ; 67 : 243-8.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le sevrage au cannabis : une épreuve sous-estimée Publié le 12/10/2015 - 15h35

Tout le monde connaît les grandes difficultés que le fumeur de tabac rencontre pour arrêter de fumer. Les symptômes du sevrage au cannabis sont moins connus et pourtant ils sont également importants. A connaître avant de se lancer dans une consommati...

Le tabac est l'ennemi de votre cerveau Publié le 06/10/2016 - 16h17

Les fumeurs ont un risque augmenté de perdre la mémoire aux âges moyens de leur vie. Or, un tel déficit mnésique au milieu de la vie est connu pour augmenter plus tard le risque de démence et de maladie d'Alzheimer. La situation s'aggrave encore si l...

Pas de cannabis pendant la grossesse Mis à jour le 08/11/2005 - 00h00

Les fumeurs de cannabis sont de plus en plus nombreux. Au sein de cette population se trouvent des jeunes femmes enceintes. Celles-ci doivent être informées des risques liés à la consommation de cannabis. La grossesse et l'accouchement semblent peu m...

Cannabis et schizophrénie : le lien se confirme... Publié le 11/03/2014 - 09h39

Le lien entre cannabis et schizophrénie se confirme encore une fois. La consommation de cannabis augmente fortement les risques de devenir schizophrène. Que s'abstiennent les personnes fragiles ou à risque en raison d'antécédents familiaux par exempl...

Plus d'articles