Cancers : une nouvelle molécule

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 02/11/2004 - 00h00
-A +A

La chimiothérapie est l'un des traitements du cancer qui, notamment du fait de son agressivité, présente des limites. L'objectif est donc de développer de nouveaux traitements ciblés et peu toxiques.

PUB

Un facteur de croissance dénommé " Egfr ", impliqué dans la prolifération cellulaire tumorale, a été identifié. Sachant qu'il se manifeste dans une très grande variété de cancers, à des degrés différents selon la localisation (ORL, colorectal, voies aérodigestives supérieures, sein, poumon, rein, ovaire, col de l'utérus…), il représente une nouvelle cible thérapeutique de choix.C'est ainsi que des chercheurs ont réussi à mettre au point une molécule capable d'inhiber l'action de ce facteur: l'Erbitux.

Cette nouvelle molécule est désormais disponible sur le marché dans 25 pays de l'Union européenne, en Islande et en Norvège. Elle vient récemment d'être approuvée pour le traitement du cancer colorectal. Une étude démontre chez des patients atteints de ce type de cancer et qui ne répondent plus à la chimiothérapie que cette molécule est capable de freiner l'évolution des tumeurs. De plus, les auteurs notent que, si elle est efficace seule (en monothérapie), les résultats sont encore meilleurs en association avec d'autres médicaments anti-cancer. En outre, l'Erbitux possède un bon profil de tolérance, avec peu d'effets indésirables.

Cette molécule ouvre donc la voie à de nouveaux traitements du cancer (anticorps monoclonaux), toujours plus ciblés, efficaces et mieux tolérés.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 02/11/2004 - 00h00 Conférence des laboratoires Merck Lipha Santé, septembre 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
50% de cancer en plus en 2020 Mis à jour le 22/04/2003 - 00h00

L'OMS vient de publier un rapport alarmant sur le cancer dans le monde : 10 millions de personnes ont développé un cancer en 2000, 6,2 millions en sont mortes. D'ici 2020, le nombre de cas pourrait augmenter de 50% pour atteindre 15 millions.

Cancer: l'Union européenne veut faire encore plus Mis à jour le 02/02/2009 - 00h00

Ce 4 février marque la journée mondiale contre le cancer, deuxième cause de mortalité à l'échelle de la planète. Que fait-on chez nous pour mener la lutte? La Commission européenne vient de publier un rapport sur le dépistage dans les 27 pays-membres...

Cancer colorectal : 11 facteurs de risque Publié le 17/03/2017 - 15h29

Second cancer chez la femme (après le cancer du sein) et troisième chez l'homme (après le cancer du poumon et de la prostate), le cancer colorectal est très fréquent. Ce cancer fait l’objet d’un dépistage généralisé. L'objectif : le dépister le plus...

Plus d'articles