Cancer de l'ovaire : les facteurs de risque

Mise à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 06/12/2010 - 14h38
-A +A

PUB

Cancer de l'ovaire : les traitements hormonaux

Longtemps soupçonnés de favoriser le cancer au niveau des ovaires, la stimulation de l’ovulation dans le cadre d’une procréation médicalement assistée a récemment été innocentée.

Quant au traitement substitutif à la ménopause, il n’augmenterait que très peu le risque de développer ce type de cancer.

Cancer de l'ovaire : l'hérédité

On estime que 5 à 10% des cancers de l’ovaire sont liés à une prédisposition génétique. Le cancer frappe alors en moyenne dix ans plus tôt. La transmission d’une altération sur le gène BRCA1, plus rarement sur le gène BRCA2 (gènes impliqués dans la réparation de l’ADN) est responsable de plus de 80% des formes héréditaires de cancers du sein et de l’ovaire. Le risque cumulé à 70 ans de cancer de l’ovaire est de l’ordre de 40% si BRCA1 est touché, et de 10% si BRCA2 est concerné.

Le saviez-vous ? Selon une étude publiée début 2009, l’effet protecteur de la pilule diminuerait très lentement après l’arrêt du contraceptif oral, au point d’être encore intéressant lorsque celui-ci remonte à plus de 30 ans.

Initialement publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 28/01/2010 - 01h00 et mis à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 06/12/2010 - 14h38
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB