Cancer du foie : les traitements

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 25/01/2010 - 01h00
-A +A

PUB

Les traitements médicamenteux

Ces traitements sont réservés aux cancers qui se sont étendus à l’extérieur du foie (présence de métastases).

  • La chimiothérapie : les médicaments de chimiothérapie sont des molécules qui s’attaquent aux cellules au moment où elles se répliquent. Les cellules cancéreuses se multiplient souvent et sont donc particulièrement sensibles à la chimiothérapie. Les chimiothérapies classiques sont malheureusement peu compatibles avec la cirrhose.
  • Les thérapies ciblées : les médicaments de thérapies ciblées sont de nouvelles molécules antitumorales. Ils ciblent des composants spécifiques des cellules cancéreuses, qui sont absents ou présents en très faible quantité dans les cellules normales.

Il n’existe à l’heure actuelle qu’un seul médicament de thérapie ciblée officiellement destiné à traiter les cancers du foie : le sorafenib. Toutefois, d’autres molécules sont aujourd’hui en cours de développement et peuvent être proposées dans le cadre d’un essai clinique.


Le sorafenib agit sur deux cibles :

  • il bloque le mécanisme de multiplication des cellules tumorales,
  • il empêche le développement de nouveaux vaisseaux sanguins qui viendraient alimenter la tumeur.

Le médicament est administré par voie orale, deux fois par jour. Le traitement est poursuivi tant qu’il permet de contrôler la tumeur. Bien que ciblé, il peut entraîner certains effets secondaires comme un état de fatigue, des diarrhées, des manifestations cutanées (sécheresse, rougeurs), la perte de cheveux (alopécie).

Il existe aussi un risque de syndrome main-pied : les mains et les pieds sont secs, rouges et irrités, parfois de façon sévère. Tous ces symptômes n’apparaissent pas automatiquement. Lorsqu’ils se manifestent, ils sont réversibles à l’arrêt du traitement et il existe des solutions pour limiter leur sévérité.

 

Les traitements de support

Lorsque le cancer est très avancé, un traitement palliatif est mis en route.

Il permet de soulager au maximum les symptômes liés à la maladie, notamment ceux de la cirrhose associée à la tumeur. L’objectif est de conserver une qualité de vie optimale pour le malade.

Pour en savoir plus, consulter notre brochure sur les soins palliatifs.

 

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 25/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB