Cancer de l'estomac : les signes et les symptômes

Mise à jour par Stéphanie Koplowicz, Journaliste Santé le 30/10/2012 - 15h19
-A +A

La fréquence du cancer de l'estomac est en diminution dans nos pays, résultat de nos évolutions alimentaires et de l'amélioration des techniques de dépistage.

Attention toutefois, les premiers symptômes d'un cancer de l'estomac sont discrets et peu spécifiques. La consigne est donc de consulter rapidement au moindre doute.

Quels sont les symptômes du cancer de l'estomac ?

À un stade précoce, le cancer de l'estomac peut provoquer des indigestions, une gêne abdominale, une sensation de ballonnements après avoir mangé, de légères nausées, une perte d'appétit et des brûlures d'estomac. Mais globalement, ces symptômes ressemblent à ceux d'autres pathologies de l'appareil digestif. Peu importe qu'ils ne soient pas vraiment spécifiques au cancer de l'estomac, ils doivent amener à consulter. Aujourd'hui encore, le retard de diagnostic est estimé à un an après les premiers signes cliniques

En revanche, aux stades plus avancés, les symptômes du cancer de l'estomac sont plus francs et prononcés : douleur d'estomac, amaigrissement au niveau du ventre ou inversement gonflement significatif du ventre, signes d'anémie (fatigue, pâleur…), etc.

Et à un stade encore plus avancé : coloration noire des selles en raison d'une hémorragie de l'estomac, vomissements, perte de poids inexpliquée, jaunisse, ascite (accumulation de liquides dans l'abdomen) et difficultés à avaler (dysphagie).

Encore une fois, l'important est de consulter au moindre doute. Comme pour tout cancer et toute autre maladie, plus la prise en charge est précoce, mieux c'est ! Cette règle est d'autant plus valable au regard du cancer de l'estomac qui s'accompagne, au début, de très peu de signes visibles.

 

Quels sont les examens de diagnostic ?

  • Un examen clinique complet : le médecin peut notamment déceler à la palpation une masse au niveau de l'estomac, des ganglions gonflés sous la clavicule gauche ou des gonflements au niveau du foie.

  • Un bilan sanguin afin de dépister une éventuelle anémie susceptible d'accompagner le cancer de l'estomac.

  • Une endoscopie de la partie haute du système digestif (fibroscopie gastrique): cet examen permet de faire des prélèvements (biopsies) confirmant l'aspect cancéreux.

  • Un scanner enfin permet d'explorer l'étendue du cancer et les éventuelles métastases.

Parfois encore, on recourt à une cœlioscopie exploratrice, voire à une exploration hépatique (IRM).

Initialement publié le 11/09/2009 - 00h00 et mis à jour par Stéphanie Koplowicz, Journaliste Santé le 30/10/2012 - 15h19

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, www.arc-asso.fr

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer de l'estomac, qui est à risque ? Publié le 10/09/2013 - 17h26

Maladie dangereuse même si le nombre de cas mortels diminue régulièrement, le cancer de l'estomac présente une composante héréditaire. Il est cependant surtout lié à des facteurs environnementaux et notamment à certaines habitudes alimentaires.

L'ulcère gastro-duodénal: à surveiller Publié le 31/01/2012 - 10h00

La prise en charge de l' ulcère gastro-duodénal a changé radicalement avec le développement de molécules anti-ulcéreuses puissantes et le traitement de la composante bactérienne. Mais si le quotidien de cette maladie a été transformé, ses complicatio...

Plus d'articles