Cancer colorectal : vivre avec la maladie

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 25/01/2010 - 01h00
-A +A

Le cancer, et plus encore le cancer colorectal, est souvent considéré par les malades atteints comme une pathologie honteuse.

Or il est justement primordial que le patient accepte sa maladie, en parle à son entourage. C’est à cette condition qu’il aura la force morale et physique nécessaire pour lutter contre sa pathologie.

Vivre avec un cancer colorectal

Pour supporter le traitement et retrouver le moral, le malade a besoin de tout le soutien de ses proches. Il est admis qu’une maladie acceptée et une forte adhésion aux traitements renforce l’efficacité des thérapeutiques.

Au sein des services d’oncologie, des psychologues sont disponibles pour accompagner les patients et leurs proches dans l’acceptation de la maladie et du traitement.

L'annonce de la maladie

La découverte de la maladie constitue toujours un choc émotionnel et psychologique majeur. Le médecin fait part du diagnostic et de la stratégie thérapeutique envisagée au malade qui est reçu au calme.

La personne malade ne doit pas hésiter à dialoguer avec son médecin. Il est important qu'elle pose toutes les questions qui la préoccupent. D'anciens patients suggèrent d'écrire à l'avance une liste de questions, ce qui permet de ne pas les oublier au moment de la consultation. Ensuite, un entretien assuré par un infirmier a pour but de permettre au patient ou à ses proches d’être écoutés, d’éclaircir l’information délivrée par le médecin, de poser des questions relatives aux différentes étapes du traitement décidé, de formuler des craintes naturelles, de faire préciser les démarches administratives…

D’autres intervenants sont également susceptibles d’apporter écoute et soutien : assistante sociale, psycho-oncologue, diététicien…

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 25/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer colorectal : 11 facteurs de risque Publié le 24/03/2014 - 15h03

Second cancer chez la femme (après le cancer du sein) et troisième chez l'homme (après le cancer du poumon et de la prostate), le cancer colorectal est très fréquent. Ce cancer fait l’objet d’un dépistage généralisé. L'objectif : le dépister le plus...

La vitamine D protégerait contre le cancer colorectal Mis à jour le 22/03/2010 - 00h00

La vitamine D a le vent en poupe. Connue depuis longtemps pour son rôle majeur dans la lutte contre l'ostéoporose, elle permettrait aussi, selon une récente étude, de réduire de manière importante le risque de cancer du côlon , un des cancers aujourd...

Plus d'articles