• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Cancer colorectal : les facteurs de risque

Cancer colorectal : les facteurs de risque

Le mode de vie modifie le risque de cancer colorectal. L'effet protecteur de l'activité physique est établi, de même que l'effet néfaste du surpoids, d'une alimentation riche en graisses animales et de l’alcool.

Cancer du côlon : les facteurs de risques

Si les causes exactes du cancer colorectal sont encore mal connues, un certain nombre de facteurs peuvent augmenter ou diminuer le risque.

Le cancer colorectal semble être associé à ;

  • Un régime alimentaire riche en viande rouge et charcuterie et en boissons alcoolisées.
  • Le surpoids ou l’obésité augmente aussi le risque de cancer colorectal. En revanche, l’activité physique diminue ce risque.
  • Les substances toxiques, persistantes et solubles dans le gras : Certains pesticides, dont les polychlorobiphenyles (PCB), apportés par l’alimentation (viande, poissons gras..) et évacués via les excréments seraient potentiellement cancéro-gènes pour la muqueuse intestinale.
  • Le tabac : comme dans de nombreux autres cancers, le rôle néfaste du tabac a été mis en évidence dans les tumeurs colorectales.
  • Le genre : Si le cancer colique est aussi fréquent chez l'homme que chez la femme, le cancer du rectum reste plus fréquent chez l'homme.
  • L'âge : rares avant cinquante ans, les cancers colorectaux sont assez fréquents vers 65 ans.
  • Les maladies inflamatoires chroniques de l’intestin, notamment la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse : après une vingtaine d'années d’inflammation de la muqueuse du côlon, le risque d'avoir un cancer est d'environ un tiers supérieur si l’ensemble du côlon est atteint.
  • Les antécédents de certains autres cancers.
  • L'hérédité : le risque d'avoir un cancer colorectal est plus élevé si un proche en a eu un. Le fait d’avoir un parent du premier degré (père, mère, frère ou sœur) atteint, multiplie par trois le risque de survenue d’un cancer colorectal. Le risque est d'autant plus fort qu'il y a de personnes atteintes dans la même famille et que ces cas ont été découverts jeunes.

Des familles à très haut risque ont été identifiées, où les membres présentent une mutation génétique spécifique qui les prédispose au cancer colorectal.

Les formes familiales de cancers colorectaux

Selon l’Institut national de veille sanitaire, les cancers héréditaires représentent moins de 5 % de l'ensemble des cancers colorectaux et surviennent avant 40 ans, plus particulièrement au niveau du colon droit.

Dans la polypose recto-colique familiale (en anglais FAP pour « familial adenomatous polyposis »), de nombreux polypes apparaissent chez tous les porteurs d’une mutation du gène Apc. Le risque de survenue de cancer colorectal à l’âge adulte étant quasi certain, on procèdera à des coloscopies (voir Les symptômes et le diagnostic page 12 et 13) courtes annuelles dès l’âge de 10 ans. Si le diagnostic de polypose est confirmé, une ablation totale du côlon dès la fin de la puberté (vers 17-18 ans) permet d’éviter la cancérisation.

Le syndrome de Lynch ou cancer héréditaire du côlon sans polypose (en anglais HNPCC pour « hereditary non polyposis colon cancer ») est caractérisé par des anomalies sur des gènes codants notamment pour les protéines de réparation de l’ADN appelées Msh2 et Mlh1. Le côlon apparaît sain en coloscopie, le risque de cancer est moindre, mais il reste très élevé et la surveillance est nécessaire par des coloscopies totales tous les deux ans dès l’âge de 20 à 25 ans.

En savoir plus sur le cancer colorectal et ses prédispositions génétiques

Mis à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 25/01/2010
Créé initialement par le 15/06/2005

Sources : Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

Cette fiche fait partie du guide Guide Cancer, rubrique Cancer colorectal

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
En partenariat avec la Fondation ARC et les Editions Elsevier Masson

Ce dossier a été réalisé dans le cadre d'une collaboration entre l'éditeur scientifique Elsevier Masson et la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer.



ARC Pour en savoir plus sur la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, accédez au site de l'ARC.

Pour en savoir plus sur les Editions Elsevier Masson

Pour télécharger la brochure sur le cancer colorectal

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés
Avatar de anne44
Par anne44 14/05/13 - 11.36
Bonjour, Mon mari a un cancer colo-rectal et se bat depuis 2009. Il a déjà subit 7 interventions : colon, foie, poumon. On m'a dit et je souhaiterais savoir si le fait d'être dégoûté par la viande ...

VOTRE COMMUNAUTÉ Cancer côlon, rectum

Participez aux dernières discussions mises en ligne

  • C'est bien vrai stvben, mieux vaut ne pas rigoler avec sa santé et effectuer tous les tests que ...

    Par scorpion.taureau 30/04/2013 - 16h03

    2
    réponses
    1056 consultations
  • Bonjour, Mon mari a un cancer colo-rectal et se bat depuis 2009. Il a déjà subit 7 interventions : ...

    Par anne44 14/05/2013 - 10h36

    0
    réponse
    292 consultations
  • Bonjour à vous, Ce lundi je suis allé à l'hôpital car depuis un certain temps j'ai du sang dans ...

    Par almami 30/08/2012 - 10h43

    2
    réponses
    1056 consultations
  • Bonjour, Mon mari a un cancer colo-rectal et se bat depuis 2009. Il a déjà subit 7 interventions : ...

    Par anne44 14/05/2013 - 10h36

    0
    réponse
    292 consultations
  • Bonjour, Mon mari a un cancer colo-rectal et se bat depuis 2009. Il a déjà subit 7 interventions : ...

    Par anne44 14/05/2013 - 10h36

    0
    réponse
    292 consultations
  • Bonjour à vous, Ce lundi je suis allé à l'hôpital car depuis un certain temps j'ai du sang dans ...

    Par almami 30/08/2012 - 10h43

    2
    réponses
    1056 consultations
GUIDE SYMPTÔMES ET MALADIES
GUIDE ANALYSES ET EXAMENS
Diététique
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services