Cancer colorectal : le diagnostic

Mise à jour le 25/01/2010 - 01h00
-A +A

Comme dans tous les cancers, un diagnostic précoce est le gage d'un meilleur pronostic.

Le toucher rectal

Le toucher rectal permet de diagnostiquer un cancer du rectum s’il est situé à moins de 8 cm de l'anus. Il permet en particulier d'évaluer la taille d’une tumeur rectale, sa fixité, sa distance par rapport au sphincter. Pour cela, le médecin introduit un doigt ganté dans l’anus du patient afin de palper la paroi du rectum.

La coloscopie

Réalisée sous brève anesthésie générale, la coloscopie permet de visualiser les parois internes du côlon. Elle consiste à introduire dans le côlon un tube souple muni d'une caméra vidéo et d'une pince permettant d'effectuer des prélèvements.

En cas de découverte d’une lésion, la coloscopie permet d’en évaluer la dangerosité, de rechercher d’éventuelles lésions associées et d’en pratiquer l'ablation totale ou d'en réaliser un prélèvement (biopsie) pour l'analyser au microscope. La coloscopie est réalisée en particulier lors d'un dépistage individuel chez les personnes d’environ 50 ans présentant des facteurs de risque ou des symptômes évocateurs. Elle s'avère nécessaire chez les sujets dont le test de recherche de sang dans les selles est positif.

La coloscopie virtuelle permet d’observer le côlon grâce aux images obtenues par scanner. Cette stratégie de dépistage et de diagnostic est en cours d’évaluation.

Quelques règles à respecter avant une coloscopie :

  • Il convient de ne pas prendre d'aspirine dans les dix jours précédant l’intervention. Les patients traités par anticoagulant doivent impérativement le signaler.
  • Afin de permettre une observation optimale des parois intestinales, il est important de nettoyer les intestins des matières qui s'y trouvent. Pour cela, deux jours avant l'examen, le patient doit adopter un régime sans fruits ni légumes, ni viandes grasses. Sont autorisés le riz, les pâtes, les poissons et les viandes maigres.
  • La veille de la coloscopie, il sera demandé au patient de boire avant le dîner deux litres d'un médicament qui va provoquer des selles liquides. Si la coloscopie a lieu le lendemain matin, un troisième litre doit être bu après le dîner. Si elle a lieu le lendemain après-midi, le troisième litre sera bu le matin de la coloscopie. Cet examen n’est pas douloureux car il est réalisé sous anesthésie générale ce qui nécessite une consultation au moins 48 heures avant la réalisation de l’examen.

Initialement publié le 15/06/2005 - 02h00 et mis à jour le 25/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer du rectum Mis à jour le 11/11/2003 - 00h00

Ce cancer fréquent est redouté car il est synonyme de gravité et d'anus artificiel. Cependant, des progrès considérables ont été réalisés par les chirurgiens afin de conserver au maximum l'anus naturel et de mieux ôter les ganglions malades. Ils empl...

Plus d'articles