Cancer colorectal : le dépistage organisé

Mise à jour le 25/01/2010 - 01h00
-A +A

En France, un programme de dépistage organisé a été initié par les pouvoirs publics à partir de 2002 et concerne désormais l'ensemble des départements français. Il s'adresse aux personnes âgées entre 50 et 74 ans.

Le dépistage du cancer colorectal

Le dépistage s’effectue notamment à l’aide du test Hemoccult II® qui consiste à rechercher un saignement microscopique (non visible à l’œil nu) dans les selles. En effet, très souvent les gros polypes et les cancers de l’intestin saignent de façon très discrète et non visible.

Comment réaliser un test Hemoccult II® ?

Il consiste à étaler soi-même très peu de matière fécale (l’équivalent d’une lentille) sur l’emplacement réservé en carton, pendant deux jours de suite. Plié, ce carton est envoyé au laboratoire qui procédera à la recherche de sang fécal.

  • Si le test Hemoccult II® est négatif, il faudra le renouveler tous les deux ans.
  • Si le test est positif, il conviendra d’effec-tuer un examen appro-fondi de l’intestin par une coloscopie qui permettra de visualiser la muqueuse colique et les lésions.

Au-delà du test

Un test positif n’est pas forcément synonyme de cancer (d’autres causes de saignement digestif existent), mais justifie toujours une exploration de l’intestin. Inversement, la sensibilité de Hemoccult II® n’étant que d’environ 50 % (source Invs, 2009), un cancer sur deux n'est pas détecté par ce test.

Cependant, le dépistage systématique reste intéressant en termes de santé publique puisqu’il permet de réduire de 16 à 20 % la mortalité due au cancer colorectal.

En cas d’antécédents familiaux

Le dépistage individuel chez les personnes à haut risque permet de réduire la fréquence et la mortalité du cancer colorectal.

Dans ce cas, les méthodes de dépistage s’appuient sur la coloscopie et des tests génétiques.

En cas d'antécédent de cancer colorectal chez un parent du premier degré de 60 ans ou plus, un dépistage par coloscopie tous les cinq ans est recommandé à partir de l'âge de 40 ans.

Si le cancer colorectal a été diagnostiqué avant 60 ans, la coloscopie est recommandée tous les cinq ans, dès 40 ans ou à partir d'un âge de cinq ans inférieur à celui du cas familial.

En savoir plus sur le cancer colorectal

Lire également dans ce guide :

Cancer colorectal
Les tumeurs colorectales
Cancer colorectal : les facteurs de risque
Cancer colorectal : le dépistage organisé
Cancer colorectal : les symptômes
Cancer colorectal : le diagnostic
Cancer colorectal : les traitements
Cancer colorectal : les effets secondaires des traitements
Cancer colorectal : vivre avec la maladie
Cancer colorectal : la recherche
Qu'est-ce que le cancer ?
Peut-on se protéger du cancer ?

Initialement publié le 15/06/2005 - 02h00 et mis à jour le 25/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer colorectal : dois-je me faire dépister ? Mis à jour le 03/03/2017 - 17h08

Le cancer colorectal guérit dans 90% des cas lorsqu’il est découvert tôt. Se faire dépister est le seul moyen de l’éliminer. En Belgique, un dépistage systématique est organisé et fonctionne bien, mais tout le monde ne répond pas encore aux courriers...

Plus d'articles