Cancer du côlon : quels signes doivent vous alerter ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/03/2017 - 13h45
-A +A

PUB

Quels sont les symptômes d’alerte du cancer du côlon ?

Dans plus de 80 % des cas, le cancer du côlon a pour origine un polype, une petite tumeur bénigne qui a la caractéristique d’évoluer lentement et qui peut finir par devenir cancéreuse.

Pendant longtemps, le cancer du côlon ne se manifeste par aucun symptôme, d’où l’intérêt du dépistage organisé qui incite à se faire dépister en l’absence de tout signe de cancer du côlon.

À défaut, voici les symptômes typiques du cancer du côlon qui doivent amener à consulter afin de porter un diagnostic le plus tôt possible, car plus la prise en charge est précoce, plus les chances de guérison sont élevées.

Signes d’alerte :

  • Traces de sang dans les selles, rouge ou de couleur très foncée.
  • Constipation soudaine ou qui s’aggrave.
  • Diarrhée qui se prolonge.
  • Douleurs abdominales (crampes, gaz, ballonnements abdominaux…).
  • Fausse envie d’aller à la selle : besoin pressant, continuel, sensation d’évacuation incomplète.
  • Efforts d'expulsion des selles douloureux et inefficaces.
  • Tension du rectum.
  • Vomissements.
  • Émission de glaires par l’anus.
  • Et aussi : grande fatigue, perte de poids, etc.

À mesure que la tumeur grossit :

  • Occlusion intestinale : la tumeur bouche le côlon (douleurs, gonflement abdominal, vomissements, absence de selles…).
  • Péritonite : une perforation du côlon peut entraîner une inflammation du péritoine (membrane entourant les organes de l’abdomen).
  • Anémie.
  • Jaunisse.

Ces symptômes doivent amener à consulter rapidement son médecin, voire en urgence en cas d’occlusion intestinale ou de péritonite.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 14/10/2013 - 08h43 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/03/2017 - 13h45

Institut national du cancer (INCa), www.e-cancer.fr. http://www.ameli-sante.fr

Notez cet article
PUB