Cancer du col de l'utérus : pas d'exposition au tabagisme passif !

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/03/2005 - 00h00
-A +A

Plusieurs travaux ont déjà montré un lien entre le tabac et le cancer du col de l'utérus. Une nouvelle étude confirme et quantifie cette relation : le tabagisme actif triple le risque de développer ce type de cancer. Toutefois, le tabagisme passif se révèle presque aussi dangereux, en doublant ce risque.

PUB

Les effets sur la santé du tabagisme passif commencent à être bien documentés, notamment en termes de risque cardiovasculaire et de cancer du poumon. En revanche, son rôle dans le domaine du cancer du col de l'utérus restait peu connu, alors que les données s'accumulent concernant le tabagisme actif.

Afin d'explorer cette question, des chercheurs américains ont étudié une population d'environ 50.000 femmes. Après avoir été interrogées sur leurs habitudes tabagiques et celles de leur entourage, elles ont été réparties en trois groupes : 1) femmes fumeuses,2) femmes non-fumeuses mais exposées au tabagisme passif,3) femmes non-fumeuses et non exposées au tabagisme passif.

A l'aide d'un registre recensant les cas de cancer, les auteurs ont pu analyser la relation entre le tabac et ce type de cancer. Selon leurs conclusions, les femmes fumeuses voient leur risque de développer un cancer du col de l'utérus multiplié par 2,6, par rapport aux non-fumeuses et non exposées. Mais en cas d'exposition tabagique passive, ce risque est également potentialisé puisqu'il est multiplié par 2,1.Globalement, on peut retenir que fumer triple le risque de cancer du col de l'utérus, tandis que l'exposition passive à la fumée des autres double ce risque.

S'il est possible de prévenir ce cancer grâce à un suivi gynécologique régulier et à un examen associant un frottis et selon le cas un test HPV (test identifiant la présence du papillomavirus, virus impliqué dans ce cancer), il semble pertinent de recommander également aux femmes de ne pas fumer, ou de stopper leur tabagisme, et de fuir les ambiances enfumées.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/03/2005 - 00h00 Obstet. Gynecol., 105 : 174-181, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Peut-on mourir de tabagisme passif ? Mis à jour le 15/04/2002 - 00h00

Le tabagisme passif multiplie les risques de maladies des artères coronaires par 1,7, d'accident vasculaire cérébral par 1,8 et de cancer du poumon par 1,3. En Finlande, pays exemplaire en matière de lutte contre le tabagisme passif, il serait respon...

Plus d'articles