Cancer chez la personne âgée

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 11/03/2010 - 01h00
-A +A

Le risque de survenue d’un cancer augmente avec l’âge, et c’est d’autant plus vrai avec les cancers les plus fréquents.

PUB

Age et cancer chez la personne âgée

Senior, personne âgée, 3ème, voire 4ème âge… Il n’est pas facile de définir la vieillesse. À partir de quand est-on une personne âgée ? Grâce aux progrès de la médecine et à l’amélioration de nos conditions de vie, notre espérance de vie est de plus en plus longue. Et comme nous ne sommes pas tous égaux devant la vieillesse, nous ne devenons pas tous vieux au même âge !

Pour le corps médical, les personnes âgées sont celles de plus de 75 ans. Dans les faits, l’organisme vieillit très progressivement, et ce quasiment dès que la croissance est terminée. C’est en regardant de plus près les fonctions vitales de celui-ci que l’on peut effectivement mesurer le vieillissement. Le cœur, les artères, les reins ou le cerveau subissent les affres du temps et présentent chacun à sa façon des signes d’usure. Lorsqu’on évoque la vieillesse, on fait aussi bien souvent référence à une notion de perte d’autonomie, qu’elle soit physique, matérielle ou psychologique.

D’un point de vue biologique, cancer et vieillissement sont des phénomènes très liés. Il existe en effet des modifications au sein même des cellules et de leur génome que l’on retrouve dans les deux processus. C’est la raison pour laquelle le cancer est considéré comme une maladie du vieillissement.

Évolution de la population
Il y a cinquante ans, la France comptait 2 millions de personnes de plus de 75 ans. En 2020, ils seront trois fois plus nombreux. En 2050, plus d’un tiers de la population sera âgé de plus de 60 ans (INSEE 2008). Si le vieillissement n’est pas la seule cause de cancer, il en augmente cependant l’incidence. En effet, pour de nombreux types de cancers, le risque de survenue augmente avec la durée d’exposition à des facteurs de risque comme le tabac ou l’alcool.

Ainsi, le risque de survenue d’un cancer augmente avec l’âge, et c’est d’autant plus vrai avec les cancers les plus fréquents :

  • cancer du sein chez la femme,
  • cancer de la prostate chez l’homme,
  • cancer colorectal chez les deux sexes.

Par ailleurs, le taux de survie diminue avec l’âge auquel survient le cancer. En effet, d’après les données de l’Institut de veille sanitaire (InVS), sur les plus de 150 000 décès causés chaque année par le cancer, 40 % surviennent chez des personnes âgées de 65 à 80 ans. Le cancer est d’ailleurs la première cause de mortalité pour cette tranche d’âge, devant les maladies cardiovasculaires.

Devant l’ampleur du cancer chez les personnes âgées, une nouvelle discipline se développe depuis une dizaine d’années seulement : l’onco-gériatrie. Elle est pratiquée par des cancérologues qui ont reçu une formation en gérontologie et qui mettent en pratique une approche globale et multidisciplinaire auprès de leurs patients.

Plan Cancer et oncogériatrie.
Lancé en 2003, le Plan Cancer a permis de créer, au sein de l’Institut national du cancer (INCa), une « mission oncogériatrie » dont l’une des premières actions a été de faire émerger des unités pilotes de coordination en oncogériatrie (UPCOG, mesure 38 du Plan Cancer). Ces UPCOG doivent permettre de développer des prises en charge adaptées aux personnes âgées avec des référentiels de qualité, mais aussi de dynamiser la recherche clinique. On voit aussi de plus en plus se développer des modules de formation en oncogériatrie destinés aux médecins et à l’ensemble des professionnels de santé. Certains sont organisés par les UPCOG, d’autres sont mis en place par les facultés de médecine.

Le cancer chez la personne âgée

Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), près d’un tiers des nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque année surviennent chez des personnes de plus de 70 ans.

Depuis quelques années, l’oncogériatrie est devenue une discipline à part entière. Son objectif est d’organiser et de proposer des parcours de soins adaptés aux malades âgés.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 11/03/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le vieillissement plus rapide pour les solitaires Mis à jour le 29/06/2009 - 00h00

Vieillir, en soi, ce n'est problématique que quand le vieillissement s'accompagne de pertes motrices ou intellectuelles, et que la personne âgée perd petit à petit son autonomie. Des chercheurs viennent de montrer que le fait de maintenir une vie soc...

Seniors: mieux vaut prévenir que tomber Mis à jour le 13/01/2004 - 00h00

Une nette diminution de la qualité de vie et des dépenses importantes en matière de soins de santé, telles sont les conséquences des chutes à un âge avancé. Sans compter qu'elles se soldent souvent par une fracture de la hanche.

Le sommeil et la personne âgée (2) Mis à jour le 15/01/2003 - 00h00

Nous avons vu précédemment les différentes phases du sommeil, ces informations nous permettent de cerner les modifications du sommeil auxquelles doivent faire face les personnes âgées.

Plus d'articles