Cancer du cerveau : les traitements

Mise à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 06/12/2010 - 14h33
-A +A

PUB

Cancer du cerveau : la chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à administrer des médicaments qui détruisent les cellules tumorales.

Elle est parfois la seule option thérapeutique possible, seule ou en association avec la radiothérapie. Dans d’autres cas, elle est utilisée soit en pré-opératoire, pour faciliter le geste chirurgical, soit en post-opératoire pour détruire les cellules cancéreuses résiduelles.

L’utilisation de la chimiothérapie dans le traitement des tumeurs est limitée par la capacité des médicaments à atteindre le cerveau. Seules quelques molécules ont la capacité de passer la barrière qui le protège (barrière hémato-encéphalique). Par ailleurs, le traitement ne doit pas être trop toxique pour le tissu cérébral.

En règle générale, les protocoles de chimiothérapie utilisés durent plusieurs semaines : un ou plusieurs médicaments sont administrés à des doses précises et parfois variables dans le temps. Souvent, plusieurs cycles de traitement sont nécessaires, espacés de quelques jours ou quelques semaines.

L’administration de la chimiothérapie se fait principalement par voie injectable. Pour éviter de multiplier les piqûres dans les veines du patient, un cathéter peut être mis en place. Selon les cas, l’équipe aura recours à un cathéter dont l’extrémité est située au niveau de la clavicule, ou à un petit réservoir (chambre implantable) implanté sous la peau.

Les effets secondaires qu’elle induit dépendent directement de la nature du médicament utilisé : diarrhées, vomissements, chute de cheveux… Dans la plupart des cas, un traitement peut être proposé pour éliminer ou réduire ces manifestations.

 

En savoir plus sur le cancer du cerveau

Lire également dans ce guide :

Initialement publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 22/01/2010 - 01h00 et mis à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 06/12/2010 - 14h33
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB