Burn-out: première mesure objective

Publié par Pieter Segaert, journaliste santé le 14/06/2010 - 00h00
-A +A

C'est une première: des scientifiques néerlandais ont prouvé de façon objective l'existence d'un syndrome de burn-out en analysant l'activité cérébrale de patients. Cette dernière diffère en effet de celle des personnes en bonne santé.

PUB

Diagnostiquer le burn-out


Les personnes qui souffrent de burn-out sont épuisées à la fois émotionnellement et physiquement. En cause: généralement une surcharge de travail qui perdure depuis de nombreuses années.
Il était jusqu'ici difficile de poser le diagnostic de burn-out, parce que ses symptômes présentent pas mal de similitudes avec ceux de la dépression ou de la fatigue
chronique. Des chercheurs du Donders Institute for Brain Cognition and Behaviour et du Behavioural Science Institute (Radboud Universiteit Nijmegen) viennent toutefois d'annoncer qu'ils ont mis au point un test objectif permettant pour la première fois de poser avec certitude le diagnostic de burn-out.

Deux études


Au cours de deux tests, l'activité cérébrale de treize patients en burn-out a été comparée aux données d'un nombre identique de sujets sains. Dans le cadre de la première étude, à l'aide de tests EEG (électro-encéphalogrammes), les chercheurs ont observé que les patients en burn-out étaient moins disposés ou moins capables dans un moment de détente de faire des efforts mentaux.
Dans le cadre du second test, les scientifiques ont demandé aux sujets d'actionner un bouton chaque fois qu'ils repéraient une tonalité différente dans une série. Après un certain temps, les sujets sains se sont "mis en pilote automatique". Les patients en burn-out ont, quant à eux, continué à traiter "consciemment" les stimuli, ce qui leur demandait aussi un plus grand effort mental. Leur réaction était aussi moins marquée quand ils repéraient la tonalité différente.

Publié par Pieter Segaert, journaliste santé le 14/06/2010 - 00h00 Gilles van Luijtelaar, Marc Verbraak, Martijn van den Bunt, Ger Keijsers, Martijn Arns. EEG Findings in Burnout Patients. The Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences, 22:208-217, Spring 2010.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
scoubidou

Pas assez développé.

PUB
A lire aussi
Moins d'antibiotiques grâce à un test efficace Mis à jour le 23/02/2002 - 00h00

Un nouveau test, le " test angine ", a permis de diminuer de moitié la prescription d' antibiotiques au cours d'une période d'essai de deux ans réalisée en France et plus précisément en Bourgogne. Ce test qui détermine l'origine virale ou bactérienne...

La maladie d'Alzheimer, une maladie professionnelle? Mis à jour le 27/12/2010 - 01h00

Et si la maladie d'Alzheimer était une maladie professionnelle ? C'est ce que suggère cette étude, en montrant que les ouvriers viticoles, fortement exposés aux pesticides , présentent un risque accru de développer une démence, dont la maladie d'Alzh...

Plus d'articles