Bruxisme, grincement des dents : pensez à la gouttière !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2017 - 15h54
-A +A

Vous grincez des dents ?

Vous vous en rendez compte ou vos proches en ont fait la remarque ? Que se passe-t-il ?

Que faire contre le bruxisme et quel est le rôle de la gouttière dans la prise en charge du bruxisme ?

PUB

Du stress au bruxisme

Entre 6 et 8 % des adultes seraient concernés par le bruxisme.
Mais cette affection touche encore plus souvent les enfants. Globalement, la fréquence du bruxisme diminue avec l’âge.

Le bruxisme est le terme médical désignant le grincement des dents sans raison apparente.
Lorsque l’on mâche quelque chose, un grincement peut parfois survenir, mais en cas de bruxisme, le patient maintient ses mâchoires serrées de façon exagérée, plus longtemps et de façon plus intense. Résultat, au moindre mouvement, la mâchoire émet des grincements.

Ces grincements se manifestent surtout la nuit, pendant le sommeil dans la majorité des cas, mais ils peuvent aussi survenir dans la journée. Parfois la personne ne s’en rend pas compte et c’est alors l’entourage qui en fait la remarque. La principale cause connue du bruxisme est le stress.

Je grince des dents, et alors ?

Un bruxisme léger est anodin. En revanche, en cas de bruxisme intense et chronique, la pression exercée sur les dents peut mener à des dégâts importants, à commencer par une mâchoire crispée au réveil entraînant des douleurs musculaires et des maux de tête intenses.

Ensuite, le bruxisme a de fortes répercussions dentaires : usure prématurée des dents, sensibilité exacerbée des dents, cassures, fractures des dents, déchaussement dentaire…

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/11/2014 - 09h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2017 - 15h54

Association Dentaire Française

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Je grince des dents. Je fais quoi ? Mis à jour le 18/06/2002 - 00h00

Le bruxisme ou, plus simplement, le fait de grincer des dents de façon involontaire et sans fonction masticatrice, touche 6% de la population dans sa forme la plus sérieuse, et près de 56% de la population de façon occasionnelle ! L'analyse de Bernar...

Plus d'articles