Bronchite chronique : quels symptômes ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/12/2013 - 17h45
-A +A

Le tabac est la première cause de bronchite chronique appelée aussi BPCO, initiales de broncho-pneumopathie chronique obstructive.
Cette affection respiratoire caractérisée par une obstruction progressive des voies aériennes est donc essentiellement une maladie de fumeurs.
Comment se traduit-elle ?
Quels sont les symptômes et signes d’alerte de la bronchite chronique (BPCO) ?

PUB

Bronchite chronique : une toux matinale accompagnée de crachats

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est doublement insidieuse car elle met plusieurs années avant de se manifester, et lorsque les premiers symptômes se manifestent, ils sont banalisés par les fumeurs, considérant la toux normale en raison de leur tabagisme. 
C’est ainsi que le diagnostic est souvent tardif.

Or la « simple toux » du fumeur n’a rien à voir avec la bronchite chronique.

Les lésions respiratoires de la bronchite chronique sont irréversibles avec une possible évolution vers l’insuffisance respiratoire mettant en jeu le pronostic vital. 

Qui risque une BPCO ou bronchite chronique ?

Les chiffres qui font peur
Selon l’OMS, 210 millions de personnes dans le monde souffrent de BPCO et plus de 3 millions en meurent chaque année.
En Europe, la BPCO représente la troisième cause de mortalité.
En Belgique, on estime à 400 000 le nombre de personnes touchées par la BPCO, soit 7,5 % de la population de plus de 40 ans.

Fumeurs et anciens fumeurs principalement touchés
Les fumeurs ou anciens fumeurs sont les premières victimes de la BPCO : 80 % des BPCO sont liées au tabac. L’incidence de la BPCO semble se stabiliser chez les hommes, mais avec le développement du tabagisme féminin, les femmes sont aujourd’hui presque autant touchées que les hommes dans les pays développés.
Le risque de BPCO augmente avec l’ancienneté et l’intensité du tabagisme. 
À noter que la consommation de cannabis est considérée comme un facteur aggravant.

Les autres facteurs de risque de la bronchite chronique  :

  • l’exposition au tabagisme passif, 
  • les antécédents familiaux de BPCO et les antécédents d’infections respiratoires dans l’enfance constituent des facteurs de risque.
  • la pollution atmosphérique, intérieure et extérieure,
  • les expositions professionnelles à des polluants industriels (minéraux, produits chimiques, organiques) augmentent également les risques de BPCO.

Selon les projections de l’OMS, en raison du tabagisme et de la pollution, le nombre de décès attribuables à la BPCO pourrait augmenter de plus de 30 % dans les dix ans à venir…

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/12/2013 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/12/2013 - 17h45

HAS, http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1505286/fr/bronchopneumopathie-chronique-obstructive-bpco-parcours-de-soins. Ministère de la Santé, http://www.sante.gouv.fr/qu-est-ce-que-la-bpco.html. Inserm, http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/bronchopneumopathie-chronique-obstructive-bpco.  Association BPCO, http://www.bpco-asso.com.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La BPCO, vous touche de plus en plus, mesdames! Mis à jour le 15/02/2010 - 00h00

Oui, la BPCO , ou broncho-pneumopathie chronique obstructive, touche de plus en plus de femmes . Non, ce n'est pas une maladie très sexy. Entre toux, crachats, anxiété et dépression, la BPCO n'exacerbe pas vraiment la féminité. Alors un conseil Mesda...

Connaissez-vous l'âge de vos poumons? Mis à jour le 07/10/2008 - 00h00

Si vous êtes fumeur ou si vous êtes exposé à des polluants, vos poumons risquent de vieillir prématurément. L'évaluation de l'âge de vos poumons permet de savoir où ils en sont et le cas échéant de prendre des mesures préventives. Le pire ennemi des...

Plus d'articles