Les boutons " normaux " du pénis

Mise à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/04/2013 - 10h42
-A +A

Le sexe masculin est un endroit sensible. À l'adolescence, les jeunes garçons le scrutent à la loupe pour savoir s'il est normal. Et plus tard, de nombreux hommes gardent parfois les mêmes interrogations.

Certains aspects du pénis normal sont méconnus et sources d'angoisse, faisant même parfois imaginer des infections sexuellement transmissibles.

PUB

Les papules perlées du gland

Il s'agit de toute petites billes blanches situées sur la ligne qui sépare le gland du corps du pénis. C'est pourquoi, on appelle parfois l'ensemble de ces papules " la couronne perlée du gland ". Ces formations dépendantes des hormones sexuelles apparaissent après la puberté, au fil des années. C'est quelque chose de parfaitement normal, aussi n'y a-t-il pas de traitement. Elles n'entraînent aucune gêne et certains prétendent même que lorsqu'elles sont relativement nombreuses, elles auraient l'effet positif de stimuler agréablement la femme lors des rapports sexuels!

Les glandes sébacées du pénis

Elles sont visibles sous forme de petites boules blanches qui apparaissent en transparence sous la peau extrêmement fine du pénis.Ces sortes de " boutons " ne doivent pas être traités, ni percés car ils sont parfaitement normaux. Ce sont en fait de petits réservoirs de sébum, substance qui sert à hydrater la peau sensible de cet endroit. Ils sont situés à la fois sur un pore de la peau et la racine d'un " micro poil ", quasi-invisible. Tous les hommes en possèdent qui sont plus ou moins gros et plus ou moins nombreux. La sexualité n'est jamais entravée par ces papules perlées ou ces glandes sébacées… sauf si dans sa tête, un homme pense qu'il a une anomalie et n'ose pas montrer son sexe à une femme! Cela peut devenir source d'anxiété et même bloquer sa vie sexuelle.

Initialement publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 11/01/2005 - 00h00 et mis à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/04/2013 - 10h42
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le complexe du petit pénis Publié le 21/10/2011 - 15h11

Chez un même homme, la taille du pénis au repos est très variable, elle change selon la température du lieu ou l'état émotionnel. Même hors excitation, le stress, l'anxiété, l'effort, ont tendance à faire varier le volume des corps érectiles, lequel...

Plus d'articles