Le bon usage du traitement anticoagulant

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 21/10/2001 - 00h00
-A +A

L'efficacité des anticoagulants est aujourd'hui incontestée. Cependant, comme tous médicaments, ils ne sont pas dénués de risques et nécessitent donc le respect de certaines règles.

PUB

Le but du traitement doit donc être bien compris par le patient et s'accompagner d'une surveillance étroite et régulière. Les patients prenant des anticoagulants doivent se soumettre à certaines précautions :

  • portez votre carte de traitement sur vous ;
  • faites-vous expliquer les causes de votre traitement ;
  • faites contrôler vos paramètres d'anticoagulation une fois pas mois au minimum ;
  • mentionnez sur un carnet votre taux idéal d'INR (Ratio International de Normalisation) ;
  • soyez informé des risques hémorragiques et thrombotiques ;
  • ne pratiquez jamais d'automédication ;
  • tenez compte des aliments susceptibles d'influencer l'action des médicaments ;
  • soyez très attentif aux signes de surdosage (signe : petite blessure provoquant un saignement important avec de grosses difficultés à arrêter celui-ci)
  • informez tout nouvel interlocuteur médical du suivi de votre traitement.
Si le sang doit être fluidifié, il ne doit cependant pas l'être trop !
Publié par Dr Philippe Burton le 21/10/2001 - 00h00 Sie P., Conduite pratique d'un traitement anticoagulant, Edition Doin, Médecine.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Pas de traitement anti-vitamines K sans surveillance! Publié le 05/03/2013 - 11h26

Très fréquemment prescrits pour diminuer les chances de caillot sanguins, les anti-vitamines K sont des médicaments efficaces . Mais ils ne doivent jamais être pris sans contrôle médical régulier, car le danger de complications hémorragiques est prés...

Contre Alzheimer, activez votre cerveau! Mis à jour le 22/07/2008 - 00h00

La maladie d'Alzheimer fait toujours aussi peur. Il est vrai que la science est pour le moment impuissante à nous en protéger. Mais pas vous! Il existe des conseils à suivre pour diminuer les chances de développer cette maladie.

De l'aspirine en cas d'insuffisance coronarienne Mis à jour le 27/12/2001 - 00h00

L'aspirine, par ses propriétés anticoagulantes, est capable de prévenir la formation d'un thrombus (caillot sanguin) dans les coronaires et donc de réduire le risque d'accidents cardiaques. Ainsi, en cas d'insuffisance coronarienne suspectée ou avéré...

Plus d'articles