Un bon bol d'air grâce aux fruits et légumes

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 25/01/2005 - 00h00
-A +A

Bronchite chronique et asthme sont des maladies respiratoires en constante augmentation. De plus en plus d'études soulignent l'importance des végétaux dans la prévention des dégradations du fonctionnement pulmonaire.

PUB

Au cours de ces dernières années, la coïncidence entre l'augmentation de la fréquence des maladies respiratoires et les changements de mode vie ou d'alimentation est devenue très troublante. Pour de nombreux experts, le stress oxydatif est partiellement responsable de l'altération progressive de notre arbre respiratoire. Et son augmentation est conditionnée par la pauvreté actuelle de notre alimentation en antioxydants.

Vitamines et phytochimiques

L'apport en vitamine C est très fortement associé au bon fonctionnement des poumons, tant chez les enfants que chez les adultes. L'effet est encore plus marqué si la vitamine E est combinée avec la vitamine C. Le rôle du bêta-carotène (ou provitamine A) est controversé. Certaines études indiquent une faible protection contre l'asthme, mais plusieurs travaux de supplémentation très médiatisés ont révélé une augmentation de l'apparition de cancer du poumon chez les fumeurs. D'autres caroténoïdes comme le lycopène pourraient avoir des effets bénéfiques… Les polyphénols (catéchines du thé ou du chocolat, par exemple) améliorent le volume expiratoire maximal par seconde (ou VEMS, qui mesure la capacité respiratoire) et diminueraient le risque de toux chronique et les difficultés respiratoires.

Les minéraux

Un faible apport en potassium est souvent mis en relation avec une médiocre fonction pulmonaire. Le magnésium contribue au relâchement musculaire et, par conséquent, à l'ouverture des voies aériennes. Chez l'enfant, un apport insuffisant en magnésium peut, par ailleurs, provoquer un mauvais fonctionnement respiratoire. Enfin, le sélénium aurait des vertus antiasthmatiques, même si de nombreux travaux sont encore nécessaires pour éclairer son rôle avec précision.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 25/01/2005 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Asthme : mangez plus de fruits et légumes ! Mis à jour le 20/06/2006 - 00h00

Et si les fruits et légumes étaient les grands médicaments de ce début de siècle ? Après des résultats remarquables en prévention des cancers, ils sont en passe de démontrer leur efficacité en prévention de l' asthme .

Fruits et légumes versus calculs urinaires Mis à jour le 22/11/2005 - 00h00

Contre la formation de calculs urinaires, on conseille de boire beaucoup d'eau. Mais le régime alimentaire est également très important, et notamment les apports en potassium. Les fruits et les légumes étant justement très riches en potassium, il est...

Plus de fibres et de céréales dans les régimes Publié le 03/07/2014 - 16h51

Suspectés de faire grossir, les aliments riches en glucides et en fibres comme les céréales sont souvent bannis des régimes à la mode, en ce moment. Deux études suggèrent que les écarter, même provisoirement, n'est pas forcément la stratégie " ultime...

Plus d'articles