Le bœuf, j’en mange ou pas ?

Mise à jour par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 12/11/2014 - 11h22
-A +A

Même si les belges mangent de moins en moins de boeuf, ils en restent très gourmands par rapport à leurs voisins.

Comment bien choisir sa viande pour profiter du meilleur de la viande de boeuf ?

PUB

La viande de bœuf, c’est quoi ?

Définition officielle du bœuf : animal bovin, mâle, castré et adulte, c’est-à-dire âgé de plus de 3 ans. Le taureau, c’est le même animal mais non castré. La vache, c’est la femelle dont le destin est de fabriquer veaux et lait.

Le bœuf est élevé pour produire de la viande et abattu lorsqu’il a 5 ans au maximum.

Mais… la viande de bœuf (ou viande bovine) peut aussi provenir d’un bovin mâle, castré et âgé seulement de 15 à 18 mois (on l’appelle alors « baby bœuf »), ou d’un taurillon de 18 à 20 mois, ou d’un taureau de 2 à 5 ans fatigué par ses années à œuvrer pour la reproduction, ou d’une génisse (jeune vache de 24 à 36 mois) qui n’a jamais procréé, ou d’une vache laitière de 6 à 8 ans épuisée par ses nombreuses maternités et les milliers de litres de lait produits (7000 à 10 000 par an).

Il est évident que, selon son origine, la viande de bœuf n’a pas les mêmes qualités gustatives. 

Peut-on savoir quelle viande de bœuf on mange ?

L’étiquette d’un morceau de viande bovine vendu en barquette comporte obligatoirement : le nom du morceau, son poids, son prix au kilo et son prix net, sa date d’emballage, sa date limite de consommation, le numéro du lot dont il provient, les lieux d’abattage et de découpe avec leurs numéros d’agrément et les lieux de naissance et d’élevage de l’animal.

Accessoirement, l’indication du type d’animal (bœuf, vache laitière, etc.) peut être mentionnée mais ce n’est pas obligatoire. Autrement dit, on mange le plus souvent et sans le savoir de la vache laitière puisque 80 % environ de la consommation de viande bovine provient de celle-ci.  

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 17/11/2014 - 09h00 et mis à jour par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 12/11/2014 - 11h22

Norat T, Bingham S, Ferrari P et al. Meat, fish, and colorectal cancer risk: the European Prospective Investigation into cancer and nutrition.J Natl Cancer Inst 2005 June 15; 97(12):906-16Flood A, Velie EM, Sinha R et al. Meat, fat, and their subtypes as risk factors for colorectal cancer in a prospective cohort of womenAm J Epidemiol 2003 July 1;158(1):59-68Li D, Siriamornpun S, et al. Lean meat and heart health. Asia Pac J Clin Nutr 2005;14(2):113-9.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La viande : le vrai et le faux Mis à jour le 03/02/2004 - 00h00

Certaines personnes se méfient de la viande comme de la peste. Maladies cardiovasculaires, cancer, hormones, antibiotiques,… La viande est dans la ligne de mire. Le point sur la question.

Plus d'articles