Bilan d'une inflammation

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

Quels sont les examens demandés pour un bilan biologique d'une inflammation ?

Des marqueurs biologiques non spécifiques peuvent indirectement permettre de suspecter une réaction inflammatoire :

  • Une anémie : hémogramme (numération formule sanguine) ;
  • Une augmentation importante des taux de plaquettes : numération plaquettaire ;
D'autres marqueurs biologiques plus spécifiques permettent de confirmer une réaction inflammatoire, quand leurs taux sont augmentés, sans pour autant en préciser l'origine.
  • Protéine C réactive (CRP) : La CRP est le marqueur le plus fiable d'une inflammation. Sa concentration dans le sang s'élève considérablement en quelques heures lors d'un processus inflammatoire sévère et elle décroît rapidement à l'arrêt de ce processus.
  • Orosomucoïde : Une augmentation de ce taux peut traduire un état inflammatoire.
D'autres paramètres non spécifiques sont également modifiés au cours d'un processus inflammatoire et leur dosage conjoint comporte parfois une valeur d'orientation diagnostique.
  • Haptoglobine : une augmentation du taux d'haptoglobine est observée au cours des phénomènes inflammatoires aigus.
  • Fibrinogène : une augmentation du taux de fibrinogène sanguin peut traduire un état inflammatoire.
  • Complément (C3, C4', CH50) : l'augmentation de ces taux est fréquente au cours d'un processus inflammatoire dans un contexte de maladie auto-immune.
  • Albumine : une augmentation de ce taux peut traduire un état inflammatoire.
  • Protéines totales : une augmentation des taux est fréquente au cours d'un processus inflammatoire dans un contexte de maladie auto-immune.
haut de page
Initialement publié le 01/06/2001 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB