Bilan biologique avant et au cours d'une contraception

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

Contraception

PUB

Qu'est-ce qu'une contraception ?

Toutes les méthodes empêchant la fusion de l'ovule et du spermatozoïde sont des moyens contraceptifs ou de contraception. Par abus de langage, on désigne souvent comme « contraception », les traitements hormonaux œstro-progestatifs à visée contraceptive.

Pourquoi un bilan biologique avant ou au cours d'une contraception ?

  • L'objectif du bilan biologique avant la prise d'une contraception est de vérifier l'absence de contre-indication évaluable par la biologie.
  • En cours de traitement hormonal oestro-progestatif, certaines modifications biologiques peuvent apparaître, nécessitant parfois l'arrêt du traitement : l'objectif du bilan biologique en cours de contraception est de vérifier la bonne tolérance biologique de la contraception hormonale.
  • Lorsque la femme est absolument indemne de tout antécédent pouvant faire suspecter une anomalie biologique, le premier bilan est réalisé dans les 3 à 6 mois suivants le début du traitement.
  • Le bilan biologique est ensuite renouvelé tous les 5 ans, si les examens sont normaux et en l'absence de toute maladie personnelle ou familiale.
  • Le bilan biologique est renouvelé initialement tous les 3 à 6 mois en cas d'antécédent familiaux de diabète ou d'anomalies des lipides.

Initialement publié le 01/06/2001 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La première fois chez un gynéco Mis à jour le 29/04/2008 - 00h00

Il est déconseillé de se contenter d'une visite chez le médecin généraliste pour se faire prescrire une contraception, quelle qu'elle soit. Beaucoup de sujets doivent en effet être abordés par le gynécologue avec une adolescente qui débute sa vie sex...

Un contraceptif sans les effets secondaires de la pilule? Mis à jour le 13/11/2007 - 00h00

Plutôt que d'agir sur le cycle hormonal féminin, ce nouveau contraceptif cible un gène qui contrôle la fertilité. Ce fonctionnement novateur va-t-il détrôner la "bonne vieille" pilule , qui existe depuis près de 60 ans? Une équipe de chercheurs de Bo...

Plus d'articles