Bien se préparer pour un séjour à l’hôpital

Mise à jour par Emily Nazionale, journaliste santé le 07/11/2014 - 13h24
-A +A

Infections hospitalières, repas peu appétissants, problèmes de sommeil… Tout cela - et bien d’autres choses encore - a de quoi nous rendre nerveux quand on se prépare à un séjour hospitalier !  Quelques conseils pour que votre séjour à l’hôpital se passe au mieux.

PUB

Prévenir les infections nosocomiales

Est-ce bien nécessaire ? Si l’on tient compte du fait qu’en Belgique, 6% des patients contractent une infection nosocomiale pendant leur séjour à l’hôpital, alors la réponse est « mieux vaut prévenir que guérir ». Les germes qui provoquent les infections hospitalières, comme le Staphylococcus Aureus Résistant à la Méticilline (SARM), sont majoritairement transmis via les mains. Les campagnes fédérales « Vous êtes en de bonnes mains » soulignent dès lors l’importance de l’hygiène des mains auprès des médecins et du personnel infirmier et paramédical en tant que principale mesure de prévention.

Hygiène impeccable : à faire et ne pas faire avant l'entrée à l'hôpital
Mais les patients aussi doivent veiller à avoir une bonne hygiène corporelle. Ce qui implique par exemple avant une opération de bien désinfecter son corps à la maison avec un savon désinfectant liquide pendant 5 jours. En outre, les hôpitaux demandent d’enlever le jour de l’opération le maquillage, les bijoux et le vernis à ongles, d’avoir les ongles propres, de se brosser les dents et de se doucher (au lieu de prendre un bain). Par contre, il ne faut pas s’épiler afin d’éviter les infections via les petites plaies.

Bien dormir

Un environnement inhabituel, beaucoup de visages que vous ne connaissez pas, l’angoisse de l’intervention… Il n’est dès lors pas du tout illogique de mal dormir lors d’un séjour à l’hôpital. Pourtant un bon sommeil participe à un meilleur rétablissement. Quelques astuces pour bien se reposer :

  • Emportez quelque chose de chez vous afin de créer une impression de « chez soi ».
  • Utilisez des bouchons d’oreilles s’il y a trop de bruit.
  • Isolez la chambre de la lumière.
  • Si vous êtes du genre à ressasser vos tracas quand vous êtes au lit, et si vous vous inquiétez pour l'opération, prévoyez une petite demi-heure de réflexion sur le sujet pendant la journée, pour vous tranquilliser.

Et les enfants ?
Pour les enfants surtout, passer la nuit à l’hôpital est une véritable épreuve. Pour l’adoucir, les parents peuvent généralement visiter le service/la chambre au préalable afin d’habituer leur enfant, lui rendre visite avant l’heure du coucher, expliquer aux infirmières quelles sont les habitudes de sommeil de leur enfant ou de quoi il a peur la nuit, etc.

Initialement publié par Emily Nazionale, journaliste santé le 23/07/2013 - 11h15 et mis à jour par Emily Nazionale, journaliste santé le 07/11/2014 - 13h24

Merci au service d’hygiène hospitalière de l’UZ Brussel.  SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement. Plateforme fédérale. Hygiène des mains.  http://www.health.belgium.be/eportal/Healthcare/Healthcarefacilities/HospitalInfectionControl/FEDERALPLATFORM/Handhygienics.  Jessa Ziekenhuis. Slaaptips. - www.jessazh.be/deelwebsites/slaaplabo/slaaptips. UZ Antwerpen. Goed eten is beter genezen. - www.uza.be/sites/default/files/uza_goed_eten_is_beter_genezen.pdf

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Préparer son enfant à une hospitalisation... Publié le 10/10/2017 - 10h44

Un million d'enfants sont opérés chaque année. Etre endormi puis opéré n'est jamais vécu comme un événement anodin. Appendicite, végétations ou accident sans gravité, que dire à son enfant avant une opération bénigne ?

Anorexie : un suivi est nécessaire Mis à jour le 06/09/2005 - 00h00

Une étude américaine récente vient de démontrer que les patientes anorexiques, même si elles ont pris du poids durant leur séjour en hôpital psychatrique, ont tendance à retomber dans les troubles alimentaires.

Accompagnement des patients schizophrènes en rémission Mis à jour le 19/09/2006 - 00h00

Les psychiatres et le personnel soignant belges, regroupés dans l'asbl Rémission, ont lancé Puente, un projet qui vise à un maintien de la rémission chez les patients souffrant de schizophrénie . Puente jette une passerelle entre le séjour à l'hôpita...

Plus d'articles