Bicarbonates (HCO3-) [Ionogramme sanguin ; Sodium (Na+) ; Potassium (K+) ; Chlore (Cl-)]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

Prélèvement : Prise de sang veineux Bilans : Bilan de santé - Bilan d'une fatigue prolongée - Bilan biologique d'une hypertension artérielle - Bilan de la fonction rénale

PUB

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Il est préférable d'être à jeun avant le prélèvement. Penser à signaler d'éventuels traitements en cours car certains médicaments peuvent modifier le ionogramme (traitement pour l'hypertension artérielle ou le cœur, traitements corticoïdes...).

A quoi sert cette analyse ?

Le ionogramme sanguin est le dosage dans le sang des ions sodium (Na), potassium (K), chlore (Cl) et bicarbonates (CO3) dans le plasma. L'étude de ces ions renseigne sur l'équilibre hydro-électrolytique de l'organisme, c'est-à-dire l'équilibre entre les différents ions dans le plasma. Cet équilibre est physiologiquement assuré par le rein, mais aussi par la peau, la respiration et le système digestif. Il peut être perturbé dans différentes circonstances, notamment en cas de diarrhée ou de vomissements importants, de maladie rénale ou respiratoire et de trouble de l'hydratation. Il est donc utile dans toutes ces situations.

Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La créatinine, c’est quoi ? Mis à jour le 09/07/2013 - 16h32

La créatinine est un composé que l’on dose dans le sang, et parfois dans les urines, pour évaluer la fonction rénale. Mais le taux de créatinine reflète aussi la quantité de masse musculaire et donc l’intensité de l’activité physique.

Obésité : l'ennemie du coeur Mis à jour le 24/09/2002 - 00h00

L'obésité augmente considérablement le risque d'insuffisance cardio-vasculaire. Ce danger augmente pour chaque point d'Indice de Masse Corporelle supplémentaire.

Infarctus du myocarde : mieux se soigner quand on est une femme Mis à jour le 16/12/2015 - 17h33

Chez la femme- et parce qu’elle est une femme- s’accumulent les retards dans la prise en charge de l’infarctus du myocarde. Convalescente, on lui propose aussi moins souvent une rééducation cardiaque, à laquelle elle renonce parfois d’elle-même. Le s...

Plus d'articles