Les Belges négligent leur taux de cholestérol...

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/03/2004 - 00h00
-A +A

Un taux sanguin de cholestérol trop élevé est un important facteur de risque cardiovasculaire. Or, trop de Belges sont aujourd'hui concernés par le problème.

PUB

Les grandes études cliniques ont démontré que l'abaissement de la cholestérolémie, notamment par certains médicaments, réduit les maladies et la mortalité cardiovasculaires, de même que la mortalité totale. Prêter attention à son taux de cholestérol fait donc quelque part partie de l'instinct de survie!

Des chiffres qui donnent le tournis

Selon une enquête assez récente, c'est toutefois près de 2,2 millions de Belges (tous les âges confondus), soit environ 20% de la population, qui présenteraient un taux sanguin de cholestérol supérieur à 250 mg/dl (1). Avant décembre 2003, cette limite, une fois dépassée, constituait le critère de remboursement de l'INAMI pour plusieurs médicaments hypocholestérolémiants. Mais aujourd'hui, les recommandations sont beaucoup plus strictes : idéalement, les valeurs ne devraient pas excéder 190 mg/dl pour le cholestérol total et 115 mg/dl pour le cholestérol-LDL, le " mauvais " cholestérol (2,3). Dorénavant, ces mesures cibles sont donc reprises dans les critères de remboursement par la mutuelle.

Les trois-quarts avant 55 ans

Dans les années 80, les études BELLUX et BIRNH révélaient déjà que 40% des Belges âgés de 35 à 55 ans avaient une cholestérolémie très élevée, dépassant 240 à 250 mg/dl. L'étude BIRNH avait poussé l'analyse encore plus loin en observant que 77% de la population belge dans cette tranche d'âge dépassaient la limite souhaitable de 190 mg/dl de cholestérol total (4). Hallucinant ! D'autant plus que, d'après une enquête menée en 2003 par la société McNeil Consumers, près de 30 % des Belges qui ont un taux de cholestérol trop élevé et le savent (ce qui est encore autre chose), ne font rien pour le contrôler ! (5) En faites-vous partie ?

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/03/2004 - 00h00 1) Annemans L et coll. Tijdscr. Geneeskunde 2001 ; 57 :943-951. 2) De Backer G et coll. Eur J Cardovasc Prev & Rehab 2003 ; 10, suppl1, S1-S78. 3) Belgian Lipid Club. Recommandations pour le diagnostic et le traitement des hyperlipidémies. Guide de poche. 3eme édition, 1999. 4) Kornitzer M et coll. Prévention cardio-vasculaire. Recherche d'un consensus inter-universitaire. Ministère de la culture et des affaires sociales de la communauté française. 5) Etude Omnibus menée auprès de 1040 individus belges âgés de 15 ans et plus, entre le 17/12/2002 et le 07/01/2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cholestérol : moins de 190 mg/dl... Mis à jour le 04/01/2005 - 00h00

Les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité en Belgique, et ce, bien avant le cancer. Un taux de cholestérol trop élevé constitue un facteur de risque important. Connaissez-vous le vôtre ?

Mon analyse de sang indique trop de cholestérol... Publié le 27/10/2017 - 10h42

Quels sont les taux de cholestérol à ne pas dépasser ? Quelle est véritablement la différence entre bon et mauvais cholestérol ? Quels sont les aliments les plus riches en cholestérol ? Et enfin à quel rythme répéter le dosage sanguin du cholestérol...

Le soja, la petite graine qui monte Mis à jour le 28/10/2003 - 00h00

Le soja et ses dérivés se font tout doucement une place au soleil dans notre alimentation. Tout bénéfice pour celles et ceux qui veulent contrôler leur cholestérol ou qui cherchent une alternative au lait de vache.

Plus d'articles