Les bébés n'aiment pas la coke

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 20/05/2002 - 00h00
-A +A

L'exposition des fŒtus à des drogues telles que la cocaïne au cours de la grossesse provoque des déficits intellectuels chez ces enfants. Le risque de retard mental est doublé chez ces enfants et laisse redouter de grosses difficultés scolaires.

PUB

La consommation de cocaïne au cours de la grossesse est un problème de santé publique important, notamment dans les grandes villes américaines. Elle peut causer de nombreux troubles tant chez la mère que chez son bébé. Une femme cocaïnomane (qui consomme de la cocaïne) fut même condamnée en 2001 par une cour américaine pour infanticide (le fait de tuer son enfant) après avoir accouché d'un bébé mort-né à 35 semaines de grossesse. Il s'agit par ailleurs d'un psychotrope puissant (médicament ou substance active sur le fonctionnement du cerveau), qui agit sur le système nerveux central de la mère aussi bien que sur celui du fŒtus.

Action, réaction

Sur un système nerveux en formation, ce n'est évidemment pas sans conséquence. Selon une étude américaine, les enfants exposés à la cocaïne au cours de leur vie fŒtale présentent un retard dans leur développement au cours des deux premières années, ainsi que des difficultés d'apprentissage.Or, les deux premières années de la vie sont essentielles dans le développement des capacités cognitives (d'apprentissage et mémoire) de l'enfant. Si bien que l'on est en droit de s'attendre à ce que ces enfants présentent des difficultés d'apprentissage au cours de leurs études. Une fois encore, la solution réside avant tout dans les mesures de prévention qui doivent viser les jeunes mères et les inciter à stopper leur consommation de drogue au cours de leur grossesse.

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 20/05/2002 - 00h00 Singer L.T. et coll. Journal of American Medical Association 2002 ; 287 : 1952-1960.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles