Bébé a des plaques rouges et sèches : peut-être un eczéma atopique ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h02
-A +A

L'eczéma du nourrisson, également appelé dermatite atopique, touche un enfant sur cinq entre trois mois et deux ans.

Il se manifeste par des plaques rouges, sèches et squameuses et provoque de fortes démangeaisons... Heureusement, cette forme d'eczéma disparaît le plus souvent comme elle est apparue.

Néanmoins, des traitements peuvent améliorer le confort du bébé.

PUB

Votre bébé présente des rougeurs au niveau du cuir chevelu, des joues, du cou, aux fesses ou aux articulations ?
Il est sans doute victime d'eczéma, ou dermatite atopique, une maladie de la peau très courante à cet âge et qui touche surtout les enfants possédant des antécédents familiaux d'allergie.

Cette forme d'eczéma survient le plus souvent vers l'âge de deux-trois mois, et disparaît vers deux ou trois ans dans 80% des cas.

Peau sèche ou allergie ?

L'atopie signifie que les bébés sont susceptibles d'être allergiques, mais ce n'est pas toujours le cas. En fait la dermatite atopique est une inflammation de la peau, qui la rend plus fragile et permet à des allergènes, ou des germes, d'y pénétrer.

Les poussées d'eczéma provoquent des plaques de peau très sèche, qui entraînent de fortes démangeaisons et finissent par abîmer la peau du nourrisson, surtout s'il se gratte. Et si la peau est déjà sèche, l'apparition de plaques est fortement favorisée.

C'est pourquoi il est indispensable d'hydrater la peau de l'enfant à l'aide de crèmes dermatologiques (sans parfums ni conservateurs) et d'huiles de bain lavantes qui remplacent les gels douche ou les savons, voire d'utiliser des crèmes à base de cortisone (dermo-corticoïdes), appliquées sur les zones d'eczéma fraîchement nettoyées.

En cas de trop fortes démangeaisons, l'administration d'un médicament diminuant le grattage (antihistaminiques) peut également apporter un véritable soulagement.

L'important, en fin de compte, est de diminuer les facteurs de poussées d'eczéma qui peuvent être contrôlés : la sécheresse de la peau d'un côté, les allergènes de l'autre.

Hygiène et cadre de vie contre l'eczéma

Si l'allergène est connu, mieux vaut tenter de le supprimer en modifiant l'alimentation du nourrisson ou en s'attaquant à la source de l'allergie (changer le matelas bourré d'acariens, par exemple) pour éviter les poussées d'eczéma. Pour cela, consultez bien entendu votre médecin, tout en sachant bien qu'un traitement classique d'hydratation suffit le plus souvent à rendre à la peau son aspect normal.

Pour diminuer le nombre et l'intensité des poussées d'eczéma, de simples règles sont d'usage :

  • évitez de fumer dans les pièces fréquentées par l'enfant,
  • ne laissez pas l'enfant trop longtemps dans son bain
  • réduisez au maximum la présence de moquettes et d'animaux à poils,
  • aérer et aspirez fréquemment,
  • ne surchauffez pas votre intérieur,
  • préférez les vêtements en coton à la laine et aux synthétiques,
  • diminuez le nombre de produits d'entretien utilisés.

Par ailleurs il faut surveiller les signes éventuels d'infection - apparition de pus, rougeur qui s'éloigne d'une zone atteinte.

Et surtout n'interrompez pas le traitement au premier signe d'amélioration, sinon l'eczéma recommence de plus belle !
Pas d'inquiétude, cependant : en règle générale, ces poussées d'eczéma disparaissent avant 5 ou 6 ans.

Initialement publié par Grégory Escouflaire, journaliste santé le 24/08/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h02
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Et si c'était un eczéma ? Publié le 10/11/2017 - 10h04

L' eczéma , aujourd'hui plutôt appelé dermatite atopique , est une maladie de la peau fréquente chez les très jeunes enfants, mais qui n'est parfois pas détecté avant l'âge adulte. Comment le reconnaître ?

Plus d'articles