Bancs solaires: S.O.S. bon sens!

Article créé le 18/12/2012 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/12/2012 - 10h21
-A +A

L'âme humaine est pleine de mystères. En vedette cette semaine, l'incompréhensible succès des bancs solaires… Malgré leur danger en termes de cancer de la peau.

PUB

Banc solaire: le cancer n’est pas loin…

Ah, le banc solaire! Antidote à l'hiver belge, il est l'allié des teints hâlés tout au long de l'année… Certes.

Mais le solarium augmente aussi le risque de souffrir un jour d'un mélanome. Surtout si vous l'utilisez avant l'âge de 35 ans.

 

Banc solaire et mélanome: rappel des faits:

On estime qu'un cancer de la peau sur 20 est dû aux bancs solaires.

En Europe, les bancs solaires entraînent 3.500 cas de mélanome par an.

L'usage de bancs solaires augmente le risque de cancer de la peau de 20%.
Un chiffre doublé en cas d'utilisation avant 35 ans
. Or le profil-type de l'utilisateur de banc solaire est une femme âgée de 17 à 35 ans!

La Belgique fait partie des 5 plus gros consommateurs de bancs solaires en Europe.

 

Teint hâlé vs peau en bonne santé: faites le bon choix!

On ne peut pas dire que le côté mauvais pour la santé des bancs solaires soit méconnu aujourd'hui:

  • dans tous les établissements qui proposent des bancs solaires, des informations sur le danger qu'ils représentent doivent être clairement affichées;
  • le responsable de ces établissements doit par ailleurs informer tout nouveau client des dangers du solarium;
  • l'utilisation des bancs solaires est réglementée: un délai de 48 heures est obligatoire entre la première et la deuxième séance, et ensuite deux séances doivent être séparées par 24 heures au minimum;
  • l'utilisation de bancs solaires est interdite aux mineurs de moins de 18 ans.

Bref, les utilisateurs de bancs solaires n’ignorent pas le mal qu'ils se font (ou qu'elles se font, plutôt, puisque les femmes sont les principales clientes).

Ajoutons à cela que le bronzage n'est même plus à la mode. Et que si l'on tient vraiment à avoir l'air de revenir de la plage, il existe des autobronzants très efficaces.

 

Alors, si vous aimiez les bancs solaires, demandez-vous maintenant si vous avez encore envie de payer pour vous faire griller la peau et augmenter du même coup son risque de cancer...

Billet initialement publié le 18/12/2012 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/12/2012 - 10h21
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Pharmasimple

Franchement à quoi cela sert-il de faire des séances d'UV pour avoir un teint halé en plein hiver, alors que ça peut même pas se voir puisqu’on s'habille comme des esquimaux et en plus on s'expose directement à de grands risques de cancer..C'est vraiment du n'importe quoi !!

PUB
A lire aussi
Se prémunir du mélanome ... Mis à jour le 08/04/2003 - 00h00

Une peau bronzée est à la mode. Mais les risques d'une exposition excessive au soleil sont bel et bien réels. Parmi ceux-ci, le mélanome , surtout, est à craindre.

Pas de bronzage en cabine avant 30 ans ! Mis à jour le 26/12/2006 - 00h00

Le risque de mélanome malin, cancer de la peau le plus agressif, augmente de 75% chez les personnes ayant utilisé les cabines de bronzage avant l'âge de 30 ans. Déjà interdit aux mineurs, doit-on étendre la limitation aux moins de 30 ans ?

Plus d'articles